Accueil Eco & Social Égalité professionnelle en Europe : le douloureux « coût de la maternité »

Égalité professionnelle en Europe : le douloureux « coût de la maternité »

par Marina Fabre
Coût de la maternité

En Europe, les femmes sont plus nombreuses à travailler mais elles gagnent toujours moins que les hommes. Les écarts salariaux se creusent surtout lorsqu’elles ont des enfants. Un « coût de la maternité » encore trop élevé. 


 

Les femmes investissent de plus en plus le marché du travail. C’est une des conclusions du rapport Glassdoor sur les inégalités de genre sur le lieu de travail en Europe, publié mardi 17 mai. Une conclusion vite nuancée, car si davantage de femmes travaillent, les inégalités, elles, persistent. Mais quelles sont spécifiquement ces inégalités et où sévissent-elles particulièrement ? Les chercheurs de Glassdoor Economic Research ont croisé les données de l’OCDE et d’Eurostat pour établir un classement des pays européens (18 pays étudiés) qui « attestent de la meilleure égalité professionnelle hommes-femmes ».

Sans surprise, sur une moyenne de 12 indicateurs1, le trio de tête est éminemment nordique : la Suède, la Norvège et la Finlande « illustrent la possibilité d’une quasi-parité en milieu de travail », estime le Dr Andrex Chamberlain, responsable économique chez Glassdoor. Et pourtant, même dans ces trois pays, « il reste beaucoup à faire ». La France décroche une sixième place sur 18. En bas de l’échelle : la Grèce, l’Italie et l’Irlande, suivies par l’Allemagne (voir le tableau en fin d’article).

La sous-représentation des femmes se vérifie autant dans les emplois professionnels et techniques que chez les cadres ou managers. Moins de 40% des membres des Conseils d’Administration des sociétés cotées en Bourse sont des femmes. Le « moins pire » étant la Norvège avec 36% de femmes dans les CA, suivi par la France avec plus de 30% : deux pays ayant opté pour un système de quotas.

En France, l’écart de rémunération augmente de 12 points lorsqu’une femme a des enfants

De manière générale en Europe, malgré une progression, « il y a moins de femmes que d’hommes dans le milieu du travail ». Les écarts salariaux, eux, dépendent de plusieurs facteurs dont le niveau d’étude. Selon le rapport de Glassdoor, l’écart salarial est multiplié par deux pour celles qui n’ont pas poussé les études au-delà de l’enseignement secondaire.

Pire : une femme sans diplôme avec enfant. En Allemagne par exemple, le « coût de la maternité » est particulièrement douloureux : « Les femmes âgées de 25 à 44 ans sans enfants et qui travaillent à plein temps sont payées environ 2% de moins que les hommes, comparativement à 25% de moins quand elles ont des enfants ». En France, l’écart de rémunération augmente de 12 points lorsque les femmes ont des enfants. Ce « coût de la maternité » est le plus élevé en Irlande (31 points d’écart), suivie par l’Allemagne (23 points, donc)… et le bon élève Norvégien (19 points ), « démontrant qu’aucun pays au monde n’est parfait », note Andrex Chamberlain. Seules l’Espagne, l’Italie et la Belgique subissent moins ce « coût de la maternité » avec un écart de 3 points.

Pourquoi les femmes avec enfants sont-elles les plus touchées ? D’abord parce que « les structures sociales et familiales les pénalisent », estiment les chercheurs, « les frais de garde sont, dans certains pays, plus élevés que les bénéfices ». Ainsi les femmes préfèrent soit ne pas travailler, soit travailler à mi-temps.

Voir aussi : Qui dit enfants dit temps partiel. Pour elles

Mais surtout : le travail domestique reste l’apanage des mères. Le non-partage de ces charges de travail pesant en premier lieu sur les femmes et leur travail. Double peine : elles sont moins rémunérées parce qu’elles prennent en charge le travail familial et domestique gratuit.

Inégalités professionnelles femmes/hommes dans 18 pays européens :

Coût de la maternité

Scores des pays étudiés (1.0 étant la note optimale, 0.0 la moins bonne)
Source : Glassdoor Economic Research ; European Commission Gender Equality database ; OECD ; et Eurostat.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Egalité de salaires : les cadres du développement durable en pointe

Suède : au niveau local, les femmes politiques gagnent plus que les hommes

Salaires hommes/femmes : opération transparence confirmée au Royaume-Uni

Coût de la maternité : le cauchemar américain

 


1/ Incluant notamment : le ratio homme-femme en termes de participation au marché du travail, la proportion de femmes à des postes de direction, l’écart de taux d’emploi hommes-femmes par niveau d’instruction, et l’écart salarial genré lié à la présence d’enfants.

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire