Quand un élu américain fait d’une femme enceinte une “hébergeuse”

Justin Humphrey © Oklahoma House of Representatives
Justin Humphrey © Oklahoma House of Representatives

Un élu républicain de l’Oklahoma défend une loi obligeant une femme voulant avorter à obtenir l’autorisation écrite du géniteur. Car elle n’est plus à ses yeux qu’une « hébergeuse » et n’a plus à décider de son corps.


 

Le droit des femmes à décider de leur corps ? Secondaire. C’est le sens d’un texte actuellement discuté par les législateurs de l’Etat de l’Oklahoma, aux Etats-Unis. Cette proposition de loi, énième avatar dans la bataille du parti républicain contre le droit à l’avortement, a passé mardi 14 février une première étape en commission.…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php