Accueil Société Et maintenant, la tablette pour femme

Et maintenant, la tablette pour femme

par La rédaction

ePad-Femme

Destiné aux femmes du Golfe, le gadget propose des applications toutes prêtes pour la cuisine ou le régime…


 

« La première tablette au monde faite exclusivement pour les femmes ». C’est ainsi que la société Eurostar Group présente fièrement son ‘ePad Femme’, lancé en février.

« La tablette propose des applications pré-téléchargées, si bien qu’en l’allumant on peut se connecter directement à des recettes de cuisine ou des cours de yoga », souligne Mani Nair, un responsable de cette société de Dubaï. « C’est un gadget parfait pour les femmes qui peuvent avoir des difficultés à télécharger ces applications », poursuit-il, cité par le Jerusalem Post (en anglais).

Cette belle intention est-elle justifiée ? La tablette est destinée aux femmes des pays du Golfe persique. Pourtant, si ces femmes n’ont pas les mêmes droits civiques que les hommes, elles sont aussi à l’aise qu’eux face au numérique. « Celui qui a conçu cette tablette ne nous comprend pas très bien » fait observer dans le même journal Eman Al Nafjan, une bloggeuse féministe saoudienne. Dans les pays du Golfe, aujourd’hui, davantage de femmes que d’hommes sortent diplômées de l’université.

Pour Casey Johston, du site ArsTechnica (en anglais), l’ePad Femme ne fait pas que perpétuer la tradition du marketing sexiste, elle la pousse plus loin encore : « jusque dans la fonctionnalité de la tablette, en posant pour principe que l’intérêt d’une femme se fixe sur des catégories telles que le régime, la cuisine, le shopping et les enfants ».

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

3 commentaires

Dona Salièri 13 mars 2013 - 19:18

Que la réalité soit que le sfemmes sont davantage diplomées et « branchées » que le shommes, qu’elles s’intéressent et qu’elles fassent de la politique importe peu. Ce qui compte, c’est poursuivre la croisade patriarcale, au yeux du monde, façonné par et pour les hommes.

Donc poursuivont notre chemin citoyen, nous féministes et pro-féministes, pour changer cette vision. Et donc la réalité visible.

Répondre
Comte-Valette 14 mars 2013 - 08:23

Mais qu’est ce qui se cache dans les cerveaux des hommes ? Les femmes saoudiennes, a qui seraient destinées en premier ces tablettes s’en étonnent. Mais les cibles sont nombreuses dans tous les pays dont l’islamisme devient politique. Les femmes prennent dans ces pays, Égypte, Tunisie, …, de plus en plus leur part dans les combats pour la liberté. Les enfermer a la maison, des le plus jeune âge (encore mieux), cela permettrait aux hommes d’instaurer un total pouvoir de domination. Ah numérique que de bon et que de mauvais ton utilisation peut être faite !

Répondre
Catherine Ladousse 14 mars 2013 - 14:03

Travaillant chez un constructeur informatique – Lenovo- qui fabrique aussi des tablettes ! et feministe convaincue et engagée dans des programmes de parité dans mon entreprise et dans l’environnement technologique , je ne peux que me revolter de cette initiative qui enferme encore une fois les femmes en fonction des stereotypes traditionnels et même en tenant compte du contexte des pays du golfe !! Pourquoi pas alors pre charger des applications avec des emissions sur le foot pour les hommes .. et voila comment on tombe dans les cliches les plus basiques !. En depassant toutefois ces premieres reactions négatives, si cette tablette permet aux femmes saoudiennes d’ acceder à plus d’informations en surfant sur internet, découvrir ce qui se passe dans le monde, chater avec d’autres femmes et tirer parti des reseaux sociaux , allons au delà de la pratique marketing tout à fait criticable et à rejeter absolument .. mais gardons l’idee de la tablette comme un outil simple et accessible de communication et de lien avec le monde.

Répondre

Laisser un commentaire