L’étrange maillot des cyclistes colombiennes

par Arnaud Bihel

Donnant une impression de semi-nudité, le maillot a déchaîné les commentaires. Mais aux dernières nouvelles, pas de quoi crier au sexisme.


 

Cela aura été l’un des buzz du week-end sur les réseaux sociaux. L’étrange maillot des cyclistes de l’équipe colombienne engagée sur le Tour international de Toscane, qui se courait ce week-end. Un maillot donnant une impression de nudité du nombril jusqu’aux cuisses. L’image a fait le tour du monde.

ciclismo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Faut-il y voir une volonté de sexualisation du corps des femmes, ou un simple mauvais goût des créateurs du maillot ? Lequel s’est vu, par nombre de commentateurs, décerner la palme de « plus moche de tous les temps ». L’Union cycliste internationale s’en est mêlée à son tour. Dans un tweet dimanche soir, son président Brian Cookson indiquait que l’UCI se penchait sur cette affaire du maillot, qu’il juge « inacceptable au regard de tout standard de décence ».

C’est une des coureuses de l’équipe qui l’a dessiné

« Nous n’avons pas été consultés sur sa conception », a tenu à préciser l’Institut du sport de Bogota, l’un des sponsors de l’équipe. Ce n’est pas la version d’un autre partenaire, la Ligue de cyclisme de Bogota, qui a déploré dans un communiqué la polémique, « le manque de respect et la dérision » à l’égard de l’équipe, et assuré que le maillot a été validé par tous les partenaires et les coureuses.

C’est même une coureuse de l’équipe, Angie Tatiana Rojas, qui a dessiné ces maillots. « Sans volonté d’insinuer quoi que ce soit et encore moins de faire de la femme un instrument », souligne la Ligue. Dernier argument : les photos qui ont circulé ne rendent pas la couleur réelle du maillot, qui est davantage « ocre » que couleur chair. Conclusion : un ratage esthétique, mais pas de quoi crier au sexisme.

Laura Lozano, l’une des 6 coureuses concernées, a elle aussi tenu à évacuer la polémique sur sa page Facebook, en s’adressant à ceux « qui s’intéressent plus aux résultats qu’à la tenue », et en se félicitant que la course, remportée par l’américaine Shelly Odds, ait compté plus de 100 participantes.

 

Partager cet article

2 commentaires

Desty Nova 15 septembre 2014 - 15:29

Sur facebook vous dites « elles ont voulu faire parler du cyclisme a féminin en utilisant le seul argument que les médias sont capables d’entendre quand il s’agit de sport féminin « . Mais ça contredit le contenu de l’article. Ce design est-il intentionnel ou pas?

Répondre
cagnus 6 octobre 2014 - 13:23

Le maillot, sous un autre éclairage, est beaucoup plus neutre qu’il n’y parait sur la photo.

Répondre

Répondre à cagnus Annuler la réponse