Accueil Médias Eugénie Le Sommer, meilleure buteuse et championne dans les médias

Eugénie Le Sommer, meilleure buteuse et championne dans les médias

par La rédaction

Eugénie Le Sommer par Liondartois CreativeCommons

L’exploit est autant sur le terrain que dans les médias qui parlent longuement d’une star du foot féminin. Et font ainsi un grand pas en avant vers l’égalité des sexes.

Un très long sujet dans le journal de 8 heures ce mercredi sur France Inter (la radio la plus écoutée des Français), « Le Sommer au sommet » sur Orange actualité, « Eugénie Le Sommer devient la meilleure buteuse de l’histoire des Bleues » pour beaucoup de journaux qui reprennent une dépêche de l’AFP, des annonces sur toutes les chaînes de radio et de télévision, des interviews de la star du ballon rond mais aussi de ses coachs ou de spécialistes du foot… Depuis qu’Eugénie Le Sommer est sacrée meilleure buteuse de tous les temps, il est difficile d’échapper à l’information, sauf à couper complètement le robinet des médias. Et c’est un événement. L’exploit est sportif certes, mais c’est surtout le traitement médiatique qui l’accompagne qui est exceptionnel.

Mardi 22 septembre, en Macédoine du Nord, l’attaquante de l’Olympique lyonnais a marqué son 82e but avec le maillot tricolore, et a du même coup battu le record de Marinette Pichon en 2006. L’équipe de France a, ce soir là, dominé la Macédoine du Nord (0-7) en éliminatoires de l’Euro. Les journaux donnent des détails : d’abord un coup franc direct à la quatorzième minute, puis un penalty à la 18eme. Bien sûr, ils comparent avec les hommes :  elle serait l’équivalent du grand  Thierry Henry qui a marqué 51 buts en équipe de France. Mais les médias racontent aussi sa carrière et la dernière année difficile avec quelques soucis physiques et un retour en pleine forme. La sélectionneuse de l’équipe, Corinne Diacre est invitée à commenter, tout comme d’autres coachs ou anciennes joueuses talentueuses que peu de gens connaissent car le foot féminin était invisible dans les médias auparavant. Un tournois masculin de 3ème division de n’importe quel sport avait davantage d’honneur que l’équipe de France féminine de foot.

Et la visibilité des sportives est encore fragile. Tout récemment, alors que l’actualité sportive n’était pas vraiment intense, le quotidien sportif l’Equipe n’a même pas consacré sa une à celles qui étaient championnes d’Europe pour la septième fois (lire :CHAMPIONNES D’EUROPE, MÉDIATISATION MINIMUM). Répétons-le : médiatiser les sportives permet de redéfinir les rôles sociaux de sexe. Tant que plus de 90% des pages sport des journaux seront dévolues à des hommes, tout le monde trouvera normal que papa aille s’éclater au sport avec ses copains pendant que maman s’occupe du foyer…

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire