Accueil SagaInitiatives #FBRape : Facebook promet d’agir

#FBRape : Facebook promet d’agir

par La rédaction

FBRape150Après une semaine sous pression, le réseau social a cédé : il promet d’améliorer la modération des contenus incitant à la violence contre les femmes.

Pendant une semaine, Facebook a fait le dos rond face à la campagne de grande envergure qui l’appelait à agir contre « la représentation actuelle du viol et de la violence anti-femmes » sur ses pages (Voir : Facebook ferme les yeux sur le viol et les violences contre les femmes). Mais il n’aura tenu qu’une semaine.

Facebook faisait face à la pression directe des internautes (5 000 courriels ont été envoyés, et 60 000 messages postés sur Twitter avec le mot-dièse #FBRape), mais aussi à un effet secondaire de cette campagne : une quinzaine d’annonceurs, dont les publicités apparaissaient aux côtés de contenus sexistes, avaient déjà suspendu leurs annonces.

Mardi 28 mai, le réseau social a finalement répondu officiellement (ici en anglais), en promettant d’agir plus efficacement contre les groupes, pages et images qui encouragent le viol ou la violence contre les femmes.

Le « pouvoir de l’action collaborative »

« Ces derniers jours, il est apparu que nos systèmes d’identification et de modération des discours de haine n’ont pas donné les résultats que nous souhaitons, particulièrement sur les discours de haine à l’encontre des femmes ». Facebook s’engage donc à « revoir complètement » ses procédures, et à coopérer davantage avec des groupes de défense des droits des femmes, afin de mieux modérer ces contenus.

« Nous avons réussi », se réjouissent les initiatrices de la campagne. La directrice du groupe féministe Women, Action & the Media (WAM), Jaclyn Friedman, la fondatrice du projet ‘Everyday Sexism’ Laura Bates et l’écrivaine Soraya Chemaly saluent un « engagement important » de la part de Facebook. « Nous avons atteint-là un point de basculement d’ampleur internationale en ce qui concerne les attitudes à l’égard du viol et de la violence contre les femmes. Nous espérons que cet effort constituera un témoignage du pouvoir de l’action collaborative », déclare Jaclyn Friedman.

 

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire