Femmes & Pouvoir à l’assaut du plafond de verre de la politique

par La rédaction

Julia-Mouzon150Bousculer la politique pour que les femmes y jouent pleinement leur rôle. Quitte à dépasser les clivages partisans. C’est l’enjeu du premier Forum Femmes & Pouvoir, qui se tiendra au début du mois de décembre.


 

« Moindre visibilité, sexisme rampant, exigences pesant plus fortement sur elles que sur les hommes »… malgré les assauts de bonne volonté des partis politiques, malgré les dispositions législatives, les freins à l’accession des femmes au pouvoir restent nombreux.

Chez les femmes politiques, « la prise de conscience est là, mais encore à des degrés variables. Il faut se l’approprier et la dépasser pour agir concrètement », souligne Julia Mouzon, qui a fondé Femmes & Pouvoir voilà un an. Cette polytechnicienne, passée par la Direction du Trésor, a pu souvent constater par elle-même la persistance du plafond de verre.

Mettre en commun des outils pour s’attaquer à ce plafond, c’est l’objectif du premier Forum organisé par Femmes & Pouvoir, qui se tiendra les 7 et 8 décembre à Paris et dont Les Nouvelles NEWS sont partenaires.

Et il faut pour cela « construire ensemble, au-delà des partis ». Mais dans un paysage politique français très partisan, justement, est-il possible de dépasser les clivages ? Oui, répond Julia Mouzon. « Globalement, les femmes politiques sont emballées par l’idée de s’engager ensemble. Elles ont envie de bousculer leurs propres partis, en interne. » Car ce constat est partagé, lui aussi. Si la situation est particulière à chaque parti politique, « dans tous les camps, toutes assurent que derrière les affichages il existe des problèmes de parité ».

Les nombreux ateliers du Forum (voir le programme) devront donner lieu à des remontées d’expérience et permettre d’élaborer des plans d’action. Avec un mot d’ordre : l’innovation. En essayant non seulement de réfléchir en dehors des cadres des partis, mais pourquoi pas aussi au-delà d’une pensée franco-française. Julia Mouzon relève un exemple extrême : aux Etats-Unis, il existe des Universités d’élite réservées aux jeunes filles et destinées à les guider vers les hautes sphères du pouvoir. C’est par là qu’est passée, par exemple, Hillary Clinton. « En France, on n’est pas dans cette logique de soutien mutuel. Car cela passe très vite pour une forme de communautarisme », observe la fondatrice de Femmes & Pouvoir. Pas de communautarisme féminin, en tout cas, lors du Forum. Des hommes politiques aussi, même s’ils sont en minorité, figureront parmi les intervenants.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?