Accueil Politique & SociétéElections 2022 Femmes avec Zemmour : pas si nombreuses

Femmes avec Zemmour : pas si nombreuses

par La rédaction

Une multitude de comptes sur les réseaux sociaux exagèrent très largement son soutien par les femmes. Le candidat d’extrême droite persévère dans la misogynie.

Avant même qu’Eric Zemmour entre en campagne pour l’élection présidentielle, les réseaux sociaux, et en particulier Twitter ont été inondés de messages de soutien avec, notamment, le mot dièse #LesfemmesavecZemmour. Etonnant pour un candidat qui a bâti sa notoriété sur la misogynie… C’est qu’en réalité, ses soutiens féminins sont bien moins nombreux que ne le laisse paraître l’affichage sur les réseaux sociaux.

C’est ce que montre le journal Le Monde dans une enquête publiée le 2 novembre. Les journalistes du quotidien ont épluché des « centaines de milliers de tweets, publiés entre le 1er octobre et le 30 novembre » et montrent que ces avalanches de messages de soutien au candidat d’extrême droite relèvent « en grande partie de vastes campagnes organisées et artificielles. »

L’équipe de campagne a créé plusieurs noms de sites puis des comptes twitter qui retwittent les premiers de façon automatisée. Il y aurait plus d’une centaine de comptes de soutien à Eric Zemmour pouvant envoyer des rafales de tweets à certains moments. Un même tweet étant parfois envoyé simultanément par plusieurs comptes (avec orthographe identique).  Le Monde observe qu’un certain compte a fait suivre un tweet toutes les 2 secondes pendant 12 minutes… Forcément automatisé.

Pour orchestrer cette nébuleuse, les comptes personnels des soutiens du candidat donnent parfois ouvertement les consignes. L’objectif étant de faire en sorte que, tel jour, un mot dièse de soutien  arrive en haut des tendances sur Twitter et s’affiche sur la page d’accueil du réseau social pour être vu par un maximum d’abonnés. La page d’accueil tendance de Twitter étant consultée chaque mois par 16 millions de Français.es…

Le quotidien cite l’exemple de la journée du 4 novembre où, très vite après que le directeur de communication a donné consigne, #LesfemmesavecZemmour s’est trouvé en cinquième position dans les tendances sur la page d’accueil de Twitter. Et, dans la journée, plus de 23000 publications avec ce mot dièse étaient en ligne. Mais les journalistes n’ont trouvé que 80 femmes ayant affiché leur soutien au candidat.

Depuis que l’enquête a été publiée, l’équipe de campagne envoie des rafales de tweets avec la mention #JeNeSuisPasUnRobotEtJeSoutiensZemmour

Le candidat ne facilite pas la vie à ses équipes puisqu’il a toujours du mal à cacher sa misogynie. Une misogynie qu’il dissimule le plus souvent derrière le racisme. Pour amadouer les femmes, il ne parle pas d’égalité des sexes mais de protéger les femmes qui, selon lui, n’auraient à subir d’agressions sexistes que de la part d’hommes immigrés… L’homme protecteur qui affronte d’autres hommes s’attaquant à des femmes perçues comme une propriété à défendre… On est très loin d’une posture féministe.

Lors d’une de ses dernières apparitions à la télévision, il n’a pas pu s’empêcher de confirmer qu’il croyait à l’infériorité des femmes sur un terrain de foot.

 

Lire aussi dans Les Nouvelles News

PRÉSIDENTIELLE : DES CAMPAGNES « FÉMINISTES MAIS »

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire