Accueil Médias Le Fig Mag ose le masculinisme

Le Fig Mag ose le masculinisme

par vincimoz

Patriarcat figaro150Le Figaro Magazine déplore « le combat mené en ce moment contre le patriarcat » avec une argumentation douteuse.

« Où sont passés les hommes ? » C’est la question posée en couverture du Figaro Magazine le 19 juillet. On y lit une interview d’Alain Delon, nostalgique d’une époque où chacun, hommes et femmes, était à sa place. Et aussi cet autre article qui reprend tous les clichés du genre sur « la fin des hommes ». Où la mauvaise foi tient lieu d’information.

Relevons trois éléments parmi bien d’autres :

– Le Figaro continue de penser qu’il existe une « théorie du genre » et colporte cette idée ;

– Le Figaro, estime comme Eric Zemmour ou Valérie Pécresse, que les hommes qui s’occupent des bébés sont « métamorphosés en mamans » ;

– Le Figaro appuie sa thèse sur un exemple plutôt bancal. Pour montrer, d’emblée, à quel point la France vit sous le joug du féminisme, l’article s’ouvre sur l’exemple d’Adopteunmec, site de rencontres qui prospère sur le « second degré », en objectifiant les hommes. Et l’article assène : « Imaginons un instant l’inverse: de grandes affiches 4 x 3 vendant à l’encan des frisées, des blondes ou des maigrichonnes. N’aurait-on pas entendu les protestations des Chiennes de Garde, d’Osez le féminisme et autres mouvements de femmes? Là, rien du tout. Pas une protestation, pas un mot, pas même un froncement de sourcils. »

Pas de chance : il y a déjà eu des protestations contre le concept marketing du site… et c’est précisément Osez le féminisme qui s’y est collé. En soulignant à l’automne dernier : « Nous ne pensons pas que l’égalité femmes-hommes passe par le nivellement des conditions de vie par le bas. Se donner une image iconoclaste et décalée en mettant les femmes en pseudo situation de supériorité et en réduisant les hommes à des objets potentiellement sexuels, ce n’est pas de l’égalité. »
Ajoutons que le site adopteunmec a été créé par des hommes…

 « Avant, quand j’entendais un conservateur dire que les unions gay menaçaient son mariage, je répondais que c’était absurde.

Maintenant je dis : ‘Oui, en effet. Car cela vous met face à une question fondamentale sur votre propre mariage à laquelle vous n’avez pas forcément envie de répondre, à savoir : en tant que mari, est-ce que je partage vraiment équitablement les devoirs et les responsabilités du couple avec ma femme ?’ Le mariage des gens de même sexe nous donne une autre image de ce que peut être la vie conjugale ». 

Le révérend Gary Hall, de Washington, commentant les réactions au mariage pour tous aux Etats-Unis.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Ils voient « l’idéologie du genre » partout

Théorie du genre et théorie du complot

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

7 commentaires

7 commentaires

Lirelle 22 juillet 2013 - 07:27

Il semble que cet article du Figaro soit écrit par une femme… c’est donc totalement absurde, puisqu’elle occupe une place qui devrait revenir de droit (patriarcal) à un homme comme elle le dit elle même. Qu’elle laisse donc sa place à un homme et trouve sa place naturelle au foyer, autour de beaux enfants (des garçons si possible) !

Pour la question de la publicité d’Adopte un mec, QUI EMPECHE des hommes (ou des femmes d’ailleurs) de lutter comme le font des féministes ou des groupes antipub ? Cette journaliste se contente d’instrumentaliser cette publicité-là contre les féministes. On constate en passant que cette femme et les machos ont perdu à l’égard de cette publicité tout humour et second degré dont ils se targuent habituellement.

Nous, féministes, choisissons nos sujets. Déjà débordées par les publicités sexistes OMNIPRESENTES dégradant les femmes, notre peu de temps libre et gratuit dévoué à notre cause, ce temps nous appartient. Que fait cette journaliste, que font ces machos de leur temps libre ?

Je dis toujours que les bonnes causes ne manquent pas, mais c’est à chacun-e d’en prendre une part, reprocher à une personne militante humaniste ses engagements, est une démarche creuse.

Répondre
MEP 22 juillet 2013 - 08:56

Heu, les affiches de 3 par 4 qui vendent des blondes, des brunes, des maigrichonnes, etc. ça existe déjà non ? C’est pas précisément ce qu’on se prend dans la face tous les matins dans le métro ? Ah non, c’est vrai, ils vendent des yaourts et des sacs à main. Mais si, je vous dis, la petite photo du produit vendu dans le coin en bas à gauche ! Sous les jambes de 8 mètres de la femme [s]vendue[/s] valorisatrice ! Voiiiilà.

Répondre
Erik 22 juillet 2013 - 09:59

« que font ces machos de leur temps libre ? »

Les machos ne perdent pas leur temps en lamento victimaires. Ils créent, ils construisent, ils draguent, ils foncent, et ils n’ont strictement rien à foutre d’adopteunmec. Ils suivent mon exemple.

Répondre
Lirelle 22 juillet 2013 - 12:46

faudrait peut être lire l’article du Figaro pour comprendre ce que j’ai écrit et commenter valablement… les machos « ils construisent » ah oui super constructif votre présence ici !

Répondre
luce15 27 juillet 2013 - 14:49

Vouloir absolument tout mettre en symétrie est un argument contre le féminisme. Les rapports de sexe dans notre société s’inscrivent dans une domination masculine. On ne peut donc renverser ainsi les rôles puisqu’il n’y a pas symétrie dans la hiérarchisation des deux sexes. L’inégalité envers les femmes s’inscrit dans une situation de dominée et de sexe inférieur, ce qui n’est pas le cas du masculin.
C’est ridicule de prendre cette argumentation pour effrayer sur la revendication de fin du patriarcat

Répondre
William 29 juillet 2013 - 09:20

« Lirelle »
QUI EMPECHE des hommes (ou des femmes d’ailleurs) de lutter comme le font des féministes ou des groupes antipub ?

Même si je suis, dans l’ensemble, entièrement d’accord avec ce que vous dites, un homme n’a pas le droit de critiquer ce genre de pub. Quand une femme critique une pub où on voit une grande blonde qui fait du 90D, avec des des jambes super longues, on dit qu’elle lutte contre une mauvaise image de la femme, et on la félicite. Quand un homme fait la même chose (et je parle d’expérience), on lui répond « ah bah quand c’est une femme, tu ne dis rien! », et il devient machiste/sexiste, et d’autres choses encore. Je ne me considère pas comme machiste, mais il faut bien admettre qu’on ne peut pas dire et faire…

Répondre
William 29 juillet 2013 - 09:22

« William »
Je ne me considère pas comme machiste, mais il faut bien admettre qu’on ne peut pas dire et faire…

qu’IL Y A DES CHOSES qu’on etc…
Pardonnez-moi, j’écris vite.

Répondre

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com