Fin de la parité au gouvernement

par La rédaction

C’est une situation avant tout symbolique, anecdotique, mais c’est du jamais vu : le gouvernement compte aujourd’hui plus de femmes que d’hommes.


 

Avec la démission du ministre du Budget Jérôme Cahuzac, visé par une enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale, le mini-remaniement ministériel passe par une simple redistribution des postes. Il n’y a pas de nouvel entrant.

Conséquence : le gouvernement français, paritaire lors de son installation en juin 2012, compte désormais 19 femmes et 18 hommes… si on ne compte pas le Premier ministre. Il « entre dans l’Histoire en étant le premier gouvernement à dénombrer plus de femmes que d’hommes », souligne Le Figaro (en proposant même une infographie qui, pour une unité de différence, fait sérieusement pencher la balance du côté des femmes).

Najat Vallaud-Belkacem refuse d’y voir le moindre signe. « Il ne faut pas caricaturer l’enjeu de la parité », a simplement réagi le ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement à l’issue du Conseil des ministres.

Pour l’ancienne ministre Françoise de Panafieu, interrogée par Le Figaro, « ce qu’il faudrait maintenant, c’est que le Parlement soit aussi à l’image de la société car il représente la nation. Par exemple, à l’Assemblée nationale, on ne compte que 13% d’élues à droite. Ce n’est pas suffisant ».

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?