Accueil International Fin de partie pour Akin et Mourdock, théoriciens du viol

Fin de partie pour Akin et Mourdock, théoriciens du viol

par La rédaction

Les deux candidats au Sénat US, qui s’étaient distingués par des propos scandaleux sur le viol, ont été battus.


 

D’accord, ce n’est pas très charitable de se réjouir des défaites des autres. Mais ne boudons pas notre plaisir à constater celles de Todd Akin et de Richard Mourdock. Ces deux candidats républicains au Sénat US, qui s’étaient fait remarquer par des propos scandaleux sur le viol, ont perdu l’élection, mardi 6 novembre.

Todd Akin, candidat dans le Missouri, avait fait parler de lui au mois d’août en jugeant que, confronté à un viol (mais un « viol véritable » – « legitimate rape » – précisait-il), « le corps d’une femme a les moyens de faire barrière » à la conception.

Richard Mourdock, candidat dans l’Indiana, avait quant à lui déclaré, en octobre, qu’une grossesse après un viol était la volonté de Dieu.

Malgré les scandales provoqués par ces propos, les sondages et les observateurs continuaient à en faire des favoris. Les électeurs en ont décidé autrement. La démocrate Claire McCaskill a conservé son siège face à Todd Akin, qui briguait pour la première fois un siège de sénateur après 6 mandats à la Chambre des représentants. Et Richard Mourdock, proche du mouvement Tea Party, a été battu par le démocrate Joe Donelly – qui est toutefois, comme son concurrent défait, un opposant à l’avortement.

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire