Foot lose, la faute aux femmes bien sûr !

par Isabelle Germain
Par Steven Depolo sur Flickr (CC BY 2.0)

Par Steven Depolo sur Flickr (CC BY 2.0)

Elles croyaient pouvoir rester en dehors de cette affaire d’Etat qu’est devenu le foot. Hé bien non ! Voilà que plusieurs journaux titrent, avec ou sans point d’interrogation : mauvais résultats au Mondial, la faute aux femmes.


 

On peut le lire dans La Parisienne, supplément féminin du Parisien. Ou avec un ton un peu plus indigné dans Elle. Ces articles reprenant les accusations étalées dans plusieurs journaux à l’étranger.

Et qu’est-ce qui vaut aux femmes l’honneur d’être ainsi désignées coupables ? Attention, le raisonnement est acrobatique. Equipe d’Espagne : une très belle journaliste sportive est fiancée avec le gardien de but. Elle couvre le Mondial, donc elle se trouve avec les autres journalistes pas très loin de la cage où officie son fiancé. Et ça, ça le chamboule Iker Casillas. Donc il encaisse un but. Mais qu’on lui mette une burqa à cette journaliste ! CQFD : la débâcle du foot, c’est les femmes.

Pas convaincu ? Une autre histoire hante la presse anglaise cette fois-ci : la main du joueur anglais qui a provoqué l’égalisation avec les Etats-Unis. Cette main était guidée par l’ex-petite amie du joueur. Oui : celle-ci n’a rien trouvé de mieux que de lui annoncer une rupture avant le Mondial. C’est à peu près ce que l’entraineur de l’équipe d’Angleterre répand sans rire dans toute la presse anglaise, nous dit Elle… Où va se nicher une affaire d’Etat tout de même !

Et les femmes françaises ? Rien pour l’instant. Quoi que, cette Zahia… Il se trouvera bien quelqu’un pour dire qu’elle est coupable. Et si ce n’est pas elle, ce sera sa sœur ou l’une des siennes. Moralité : derrière la déconfiture d’un homme il y a toujours une femme. Une autre façon de raviver le sketch de Guy Bedos, pourtant très ancien mais terriblement actuel « toutes des sal… ».

 

Partager cet article

4 commentaires

Rick Hochet 27 juin 2010 - 10:59

C’est quoi l’intérêt d’un tel article honnêtement? Est-ce que çà vaut le coup de relayer des propos aussi débiles?

Répondre
Isabelle G 27 juin 2010 - 12:12

l’intérêt ? Dénoncer. Ces propos débiles se répandent très vite dans les médias. Cash. Et hop, une petite couche dans l’inconscient collectif. Depuis Eve qui a croqué la pomme on nous fait le coup de la culpabilité des femmes pour tout et n’importe quoi…

Répondre
jeanpaul de la mata 28 octobre 2010 - 13:29

Les joueurs de football ne s’occupent pas des nanas qui gravitent dans le monde du foot et encore moins de la plupart des journalistes sportifs,incompétents footballistiques quand ils jouent,seul le résultat du match les préoccupe et leurs défaites n’est pas provoqué par l’élément féminin dont ils se foutent comme de l’an 40,la preuve Iker Casillas est vainqueur de la coupe du monde 2010,malgré des buts encaissés,heureusement d’ailleurs,c’est ce qui fait en partie le charme et l’intérêt du football,et une défaite lors du premier match de la compétition…pour le nirvana du repos du guerrier une multitude de Zahia est disponible ensuite selon les goûts,c’est pas compliqué le foot,à condition de le connaître et de le pratiquer évidemment !

Répondre
philogyne 8 mars 2011 - 12:53

Bien d’accord. Mais surtout honte aux media qui ont osé relayer de tels propos.

« Rick Hochet »
C’est quoi l’intérêt d’un tel article honnêtement? Est-ce que çà vaut le coup de relayer des propos aussi débiles?

Répondre

Laisser un commentaire