Accueil Sport Footballeuses invisibles sous le maillot colombien

Footballeuses invisibles sous le maillot colombien

par La rédaction

Capture d’écran Facebook Vanessa Cordoba

La gardienne de la sélection colombienne de football dénonce la campagne de promotion du nouveau maillot signé Adidas. Version hommes, ce sont des joueurs qui le portent. Version femmes, une ancienne miss.


 

Entre footballeuses et footballeurs, deux poids, deux mesures. Nouvelle illustration frappante de ce constat avec la présentation des nouveaux maillots officiels des équipes nationales de football de Colombie.

Alors que l’équipementier, Adidas, met en scène plusieurs joueurs de l’équipe masculine pour la version « hommes » de ce nouveau maillot, la version « femmes » ne connaît qu’une ambassadrice : l’ancienne Miss Univers colombienne Paulina Vega, qui n’a rien à voir avec le football.

« Jusqu’à maintenant je n’ai vu aucune joueuSE de la sélection avec ce nouveau maillot », s’emportait le 7 novembre la gardienne de l’équipe nationale Vanessa Cordoba. Et de préciser : « Je comprends que pour des raisons de publicité ils le fassent porter à Paulina Vega, mais pour le respect et le mérite LES JOUEUSES comptent aussi ».

 

Les joueuses de l’équipe de France ont connu la même invisibilisation en 2016 avec les nouveaux maillots signés Nike.

Voir : Pour la FFF, les nouveaux maillots ne comptent que pour les hommes

Le coup de gueule de Vanessa Cordoba est loin d’être passé inaperçu. La Fédération colombienne de football l’a d’ailleurs entendu… un bref instant. Elle tweetait le 8 novembre un message de soutien aux joueuses, estimant qu’Adidas avait « commis une erreur »… avant d’effacer son message.

Le 9 novembre, Vanessa Cordoba se disait malgré tout « heureuse d’avoir pu donner de la visibilité à ce sujet », espérant « que si tous et toutes apportent leur grain de sable nous pourrons remodeler la société ».

On notera l’emploi d’une écriture inclusive à l’espagnole, le @ étant employé à la fois comme un o et un a, pour écrire en un mot todos/todas, « tous et toutes ».

Lire aussi :

#IDittNamn : des messages féministes sur les maillots des footballeuses suédoises

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire