Accueil Sport Les footballeuses irlandaises réclament le « respect »

Les footballeuses irlandaises réclament le « respect »

par La rédaction

Quelques jours après le bras de fer remporté par les hockeyeuses américaines, les footballeuses de l’équipe nationale d’Irlande réclament un traitement digne de la part de leur fédération.


 

À leur tour, elles réclament l’égalité. Mardi 4 avril, les footballeuses de l’équipe nationale de la République d’Irlande ont jeté un pavé dans la mare. Lors d’une conférence de presse, avec le soutien de la PFAI, l’association des joueurs et joueuses, 14 internationales ont menacé de ne pas participer au prochain match amical, prévu le 10 avril, dénonçant un traitement « humiliant », selon le mot de leur capitaine Emma Byrne.

Les footballeuses ont par exemple expliqué n’avoir pas suffisamment de survêtements à disposition pour les déplacements, ou avoir déjà dû se changer dans les toilettes d’un aéroport. Elles réclament également des compensations financières dans le cadre des matchs internationaux : plusieurs d’entre elles ne sont pas professionnelles, et doivent poser des congés sans solde pour jouer pour leur pays. Leur mot d’ordre : « Respect ».

 

Plusieurs rencontres ont eu lieu avec leur fédération (l’Association irlandaise de football) ces derniers mois, mais sans aboutir. Les joueuses veulent être représentées par la PFAI, ce que, selon elles, la fédération refuse. Dans un communiqué, cette dernière regrette la démarche des joueuses, mais n’évoque pas ce point de friction.

Quelques jours plus tôt, après avoir menacé de boycotter le championnat du monde, les hockeyeuses de l’équipe des Etats-Unis de hockey sur glace ont vu aboutir leurs revendications : une rémunération décente et un soutien accru au hockey féminin de la part de leur fédération.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire