Accueil Politique & Société « Oh, gardez vos nerfs ! » : Schiappa fait mouche à l’Assemblée

« Oh, gardez vos nerfs ! » : Schiappa fait mouche à l’Assemblée

par La rédaction

En recadrant un député qui l’interrompait, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité femmes/hommes a pu faire passer ce message : il faut « écouter les femmes ».


 

Une brève réaction vaut parfois mieux qu’un long discours. La secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes a réussi un coup d’éclat, mardi 10 octobre à l’Assemblée nationale. Lors de la séance de questions au gouvernement, Marlène Schiappa s’exprimait sur le « Tour de France de l’égalité », lancé quelques jours plus tôt.

Son intervention a été perturbée par le député Fabien Di Filippo (Les Républicains) qui lançait « Paroles, paroles ! ». Marlène Schiappa réagissait alors du tac au tac en lâchant un « Oh, gardez vos nerfs ! ». Ce qui lui valait, ainsi que le rapporte le compte-rendu de la séance, de « vifs applaudissements sur les bancs des groupes REM et MODEM ».

Sa réaction a également fait mouche dans la presse. En « mouchant » cet élu qui l’interrompait, Marlène Schiappa « s’est montrée plutôt habile », estime par exemple L’Opinion.

 

Ce geste a en effet permis de faire passer un message, que la secrétaire d’Etat n’a pas manqué de souligner : poursuivant son propos, elle a expliqué que ce « tour de France » impliquant entreprises, lycées ou associations, permettrait « d’écouter les femmes ». Et c’est en se tournant vers le député indélicat qu’elle prononçait ces derniers mots, en les appuyant. « Écouter les femmes » : ce message de Simone Veil, Marlène Schiappa le reprenait déjà à son compte quelques jours plus tôt lors de sa conférence de presse de rentrée.

À noter que si l’interruption de Fabien Di Filippo a été la plus audible, et que c’est lui qui en a pris pour son grade, le compte-rendu de la séance révèle que d’autres remarques venant des bancs des député.e.s ont ponctué le discours de Marlène Schiappa. Et elles émanaient de femmes – Bénédicte Taurine de la France Insoumise, ainsi qu’Emilie Bonnivard et Frédérique Meunier, élues Les Républicains.

Celle qui a précédé Marlène Schiappa au ministère des Droits des femmes, Laurence Rossignol, l’a également précédée dans cet exercice de réplique bien sentie. En 2013, alors sénatrice, Laurence Rossignol était interrompue lors d’une intervention en séance par un confrère, Bruno Sido, qui lâchait « C’est qui, cette nana ? ». La sénatrice avait aussitôt répliqué en lui attribuant « la palme du misogyne beauf ».

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

2 commentaires

flo 11 octobre 2017 - 13:58

Bravo pour la réplique ! Mme Calmels, invitée ce matin chez Demorand, n’a pas su trouver de réplique aussi cinglante lorsqu’un auditeur a qualifié son intervention de « caquetage politique »… Elle a déploré le caractère sexiste du commentaire, appuyée par Demorand, on avance…
Caquetage… Je me suis amusée à en chercher la définition sur internet.. mal m’en a pris ! Pour le Wiktionnaire (issu, il faut le souligner, du dictionnaire de l’Académie Française, ceci expliquant sans doute cela) c’est « le bruit que font les FEMMES en parlant sans arrêt ». Je suis choquée. Merde ! les hommes aussi bavardent, caquettent, piaillent, jacassent, bavassent, pépient, coassent… Et entre nous, de la poule ou du coq, lequel tape le plus sur les nerfs en matière de vocalises envahissantes ?

Répondre
Lène 12 octobre 2017 - 10:43

Super. Mais moi j’ai quand même envie de dire « Paroles paroles »: a-t-on entendu Marlène Schiappa s’opposer à la nouvelle « Loi Travail », dans laquelle les dispositions contraignantes sur l’égalité salariale ont disparu? Que de complaisance à l’égard de cette femme, et ce depuis la campagne présidentielle…

Répondre

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com