Accueil CultureCinéma Geena Davis et ONU Femmes analysent le sexisme dans les films pour enfants

Geena Davis et ONU Femmes analysent le sexisme dans les films pour enfants

par La rédaction
StacySmith

Stacy Smith en décembre 2010, lors de la présentation de l’étude sur les personnages féminins dans les films pour enfants aux États-Unis. © 2012 Geena Davis

Ce sera la première étude de ce genre à l’échelle mondiale : de la France à la Chine, la représentation des femmes et des filles dans les films pour enfants va être passée au crible. Résultats attendus fin 2014.


 

ONU Femmes annonce, lundi 1er juillet, le lancement de la toute première étude internationale sur la représentation des femmes et des filles dans les films pour enfants.

Cette étude sera dirigée par le Geena Davis Institute on Gender in Media (Institut Geena Davis sur le genre dans les médias), avec le soutien de la Fondation Rockfeller. Sous l’égide de Stacy Smith, professeure en communication et journalisme à l’Université de Californie du Sud, elle scrutera à la loupe la représentation des personnages féminins et les stéréotypes de genre dans les films familiaux dans dix pays : la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne, la Russie, l’Australie, le Japon et la Chine.

« Nos enfants intègrent le message que les femmes n’occupent pas la moitié de la place dans le monde »

« Cela ne fait aucun doute : les stéréotypes de genre dans les médias sont des facteurs socio-psychologiques qui influencent la façon dont sont perçues les femmes et les filles. Ils influencent également leur estime de soi et les relations entre les sexes », souligne la directrice d’ONU Femmes Lakshmi Puri.

Geena Davis, actrice oscarisée qui œuvre pour l’égalité des sexes dans les médias via l’institut qu’elle a fondé, renchérit : « En raison de ce manque de personnages féminins substantiels dans les médias qui leurs sont consacrés, nos enfants intègrent le message que les femmes n’occupent pas la moitié de la place dans le monde. Que dans notre société ce sont les garçons qui font les choses importantes et intéressantes ».

Dans les films US, moins de 30% des personnages sont des femmes

Stacy Smith a déjà réalisé pour l’institut Geena Davis une étude similaire sur les films familiaux aux Etats-Unis. Publiée en décembre 2010, elle portait sur 122 films, et sur plus de 5 500 personnages qui y prennent la parole.

Conclusion : moins de 30% de ces personnages sont des femmes. Elles sont 2,5 fois moins présentes que les hommes, mais portent bien davantage des « tenues sexy » : c’est l’apanage de 24% des personnages féminins, contre seulement 4% des personnages masculins. Elles sont également plus jeunes, et sous-représentées dans des positions de pouvoir. Dans ces films, 80% des personnages qui travaillent sont des hommes, « ce qui contraste avec les statistiques du monde réel, où les femmes représentent la moitié des personnes en emploi », souligne le Geena Davis Institute.

Les résultats de l’enquête mondiale doivent être dévoilés à la fin de l’année 2014.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire