Grande cause nationale : des discours et des actes

Le Président de la République a convaincu les militant⋅e⋅s féministes par son discours contre le sexisme. Pas par les moyens pour guérir « notre société toute entière qui est malade du sexisme ».


 

Samedi 25 novembre, journée contre les violences faites aux femmes, le président de la République a lancé la grande cause du quinquennat : l’égalité femmes-hommes. L’occasion de prononcer un discours fort. Les militant⋅e⋅s attendaient depuis longtemps qu’un tel discours vienne du plus haut sommet de l’État. Si la France avait déjà décrété discrètement « grande cause nationale » l’année 2010 contre les violences faites aux femmes, cette fois-ci, il s’agit d’un quinquennat tout entier.

Pour présenter cette…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php