Accueil MédiasBruits et chuchotements « Greta Thunberg ménopausée » propulse Bigot au firmament des chroniqueurs réacs

« Greta Thunberg ménopausée » propulse Bigot au firmament des chroniqueurs réacs

par Isabelle Germain

Une réflexion sexiste sur CNews et Europe 1… et le « politologue » Guillaume Bigot sort d’un presque anonymat, et va faire prospérer le sexisme ambiant.

Guillaume Bigot a gagné ses galons à la tête de l’armée des bavards sexistes dits « politologues » qui distraient les téléspectateurs des chaînes d’info en continu. La scène se passe sur CNews le dimanche 26 septembre. Elle est même retransmise sur la radio Europe 1 qui appartient désormais à Bolloré tout comme CNews. Ce qui veut dire que  l’homme va livrer du prêt-à(ne pas)-penser à bon nombre d’auditeurs et téléspectateurs.

Pour parler de Sandrine Rousseau, candidate à la candidature écolo à la présidentielle, il se lance dans une « critique » qui va donner un tournant à sa carrière. Il regarde même ses notes au moment de porter le coup fatal. « Si vous l’écoutez, on a l’impression d’une illuminée. C’est la folie verte. C’est une sorte de Greta Thunberg ménopausée ». Face à l’animateur qui semble tiquer un peu, il en rajoute, montrant qu’il comptait bien insulter les deux personnes : « Quand je dis Greta Thunberg, on voit bien, elle a des yeux comme des chouettes (sic) et elle débite des trucs ultra-violents en regardant face caméra. C’est un peu ce que fait madame Rousseau. Elle n’a pas le même âge, c’est ce que je voulais dire » développe-t-il.

Et c’est la gloire ! Guillaume Bigot est interpellé sur les réseaux sociaux, les médias reprennent sa petite phrase, Julien Bayou, secrétaire général d’EELV, et beaucoup d’autres, invitent le public à faire un signalement au CSA…

La Toile s’emballe avec humour en lui répondant sur fond de micropénis, andropause ou défaillances prostatique et autres problèmes érectiles. Elle s’emballe aussi avec colère car l’attaque porte sur les personnes et non sur leurs idées. Comme c’est souvent le cas lorsque des femmes sont victimes d’attaques sexistes, certain.es, qui ne sont pas du même bord politique que Sandrine Rousseau marquent leur désapprobation. Marlène Schiappa, la ministre déléguée à la Citoyenneté, rappelle que l’éditorialiste l’a qualifiée en juin dernier d’experte en « concours de t shirts mouillés » … A l’époque, la mayonnaise médiatique n’avait pas pris.

Cette fois-ci, tous les ingrédients y sont. Bigot répond à côté des critiques qui lui sont faites, ce qui conduit des Internautes à lui répondre à nouveau. A Alice Coffin qui soutient Sandrine Rousseau, il affirme en interprétant la critique à sa guise : « Je ne savais pas que la ménopause était une insulte. »

Et ses soutiens l’encouragent, avec un discours victimaire pathétique. Ils mettent sur le même plan les critiques des féministes qui déplorent l’accaparement du pouvoir par les hommes blancs âgés et l’insulte adressée aux femmes ménopausées -qui selon l’idée sous-jacente de son propos seraient hors service-  ou l’insulte à l’adolescente et à la candidate écolo qui seraient illuminées.

Alors l’impétrant s’enfonce encore en livrant des excuses pires que le propos initial, histoire de remettre une pièce dans la machine : « Mon allusion à la ménopause de Sandrine Rousseau manquait d’élégance. Désolé si j’ai blessé certaines d’entre vous mais je note que les attaques permanentes contre le « mâle blanc hétérosexuel » passent crème. Ce wokisme devient irrespirable. »

Et, là encore les Internautes ne ménagent pas leur peine pour expliquer plus ou moins patiemment au « politologue » ce qu’est l’élégance, le sexisme ou le wokisme. Mais combien pèsent ces nombreux tweets et indispensables messages face à un individu estampillé « expert » sur le petit écran ? Qui impacte le plus l’opinion ? Qui pèse le plus face au sexisme ambiant ? Difficile à dire. En tout cas, en voici un que les chaînes d’info en mal d’audience vont s’arracher !

Lire aussi dans Les Nouvelles News

GRETA THUNBERG PERSONNALITÉ DE L’ANNÉE, LES CLIMATOSCEPTIQUES EN COLÈRE

GRETA THUNBERG : « FAITES QUELQUE CHOSE »

« DÉTENDS-TOI DONALD » : LE CONSEIL CINGLANT DE THUNBERG À TRUMP

RÉSISTANCE À L’EFFACEMENT DES FEMMES DANS « C CE SOIR »

ERIC ZEMMOUR REPREND SA PLACE DE SEXISTE EN CHEF

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com