Accueil Sport Gulbis, prodige du tennis « men only »

Gulbis, prodige du tennis « men only »

par Isabelle Germain
Par Tatiana sur Flickr (CC BY-SA 2.0)

Ernests Gulbis. Par Tatiana sur Flickr (CC BY-SA 2.0)

Ernests Gulbis s’est imposé hier en huitième de finale à Rolland Garros… et dans les médias à coup de comportements décalés et de déclarations sexistes.


 

« Je pense qu’une femme devrait profiter de la vie un peu plus, penser à la famille, à faire des enfants. Comment peut-on penser faire des enfants avant 27-28 ans quand on est joueuse de tennis professionnelle ? » Ce n’est pas une énième saillie sexiste de l’inénarrable Nelson Monfort, mais bien la réponse du 18ème joueur mondial de tennis à une question de 20 Minutes durant une conférence de presse ce vendredi.
Quelques minutes après sa qualification pour les huitièmes de finale vendredi, la discussion avec les journalistes porte sur les deux jeunes sœurs du joueur de 25 ans, elles aussi professionnelles. Seront-elles un jour aussi fortes que lui ? La question ne se pose même pas pour Ernests Gulbis qui renvoie donc ses chères sœurs aux couches et aux biberons.

Massacre de raquette, jet de balle dans le public, grognements, le Letton était déjà célèbre pour son comportement sur les courts. « L’un des joueurs les plus rock’n’roll du circuit. Mais l’un des plus doués » tempérait le blog Troisième balle du Monde dans un portrait consacré au joueur en 2013. Son secret ? Une certaine idée du professionnalisme : « Si je rencontre une fille, vu que je ne suis pas prêt à m’engager dans une relation, à quoi je pense ? Comme tout garçon normal, à la ramener dans mon lit. Le plus vite possible. Tout ça demande de l’énergie. Alors en tournoi, je ne le fais pas », répondait-il alors. Enfin, sauf en Suède, où il avait fini la nuit en prison en 2009, pour le temps passé avec une prostituée.

Le sexisme ordinaire des sportifs, voilà qui n’est pas nouveau. Les joueurs français se prononcent par exemple contre la parité des gains entre hommes et femmesIl ne sera pas simple de voir « des millions de femmes sur les terrains de sport » comme le souhaitait Najat Vallaud-Belkacem en avril dernier.

 

Lire aussi dans Les Nouvelles NEWS :

Exclusif : le dernier vainqueur français de Roland-Garros est une femme !

40 ans d’indépendance pour le tennis féminin

Marion Bartoli fait mouche

Andy Murray dans les pas de Virginia Wade

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire