Accueil Politique Harcèlement dans les transports : recommandations en avril, conclusions en juin

Harcèlement dans les transports : recommandations en avril, conclusions en juin

par Arnaud Bihel

MetroLe Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes va épauler le groupe de travail sur les violences faites aux femmes dans les transports.


 

Encore du travail pour le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCEfh). La ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine, et Pascale Boistard, Secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, demandent au conseil « d’examiner le harcèlement sexiste dont sont victimes les femmes dans l’espace public, en particulier dans les transports en commun, et de formuler des recommandations pour le faire reculer. »

Fin octobre 2014, l’association ‘Osez le féminisme’ avait lancé une campagne pour « reprendre le métro », appelant les régies de transports des grandes villes (STIF et RATP pour l’Île-de-France, Sytral et TCL à Lyon, RTM à Marseille, SMTC à Toulouse, Transpole à Lille) à mettre en place « un plan de prévention et de lutte contre les violences sexuelles dans le métro. » (Voir : #TakeBackTheMetro : les régies de transports appelées à agir face aux violences sexuelles). Une demande déjà formulée six mois plus tôt par l’association Mémoire Traumatique et Victimologie.

Le HCEfh devrait rendre ses recommandations débur avril, afin d’alimenter les réflexions du groupe de travail sur les violences faites aux femmes dans les transports. Ce groupe de travail associe le ministère de l’Intérieur, les Secrétariats d’Etat chargés des Droits des femmes et des Transports, la SNCF, la RATP, l’Union des transports publics et ferroviaires et le Groupement des autorités responsables de transports. Il a été lancé lors du Comité national de sécurité dans les transports en commun du 16 décembre 2014 et doit rendre ses conclusions à la fin du premier semestre 2015.

« Le harcèlement sexiste auquel les femmes doivent faire face dans l’espace public et qui empoisonne leur quotidien est inacceptable », rappellent les deux ministres. « L’espace public appartient à toutes et tous. Les femmes doivent pouvoir circuler et occuper librement les lieux publics sans être mises en danger ou menacées de l’être ».

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire