Accueil Politique Le HCE veut renforcer la limitation du cumul des mandats

Le HCE veut renforcer la limitation du cumul des mandats

par Arnaud Bihel

Les députés entament l’examen du projet de loi en commission. Le Haut Conseil à l’égalité y voit « une réelle chance à saisir pour faire progresser la parité en politique »… et invite les parlementaires à muscler le texte.


 

Le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE) « appelle tous les parlementaires, au-delà de leur appartenance politique, à soutenir et à renforcer » le projet de loi limitant le cumul des mandats, dont l’examen par les députés en commission débute mardi 18 juin. Il s’agit en fait de deux projets de loi parallèles, visant à interdire de cumuler un mandat de parlementaire national et européen avec une fonction exécutive locale (1). Le HCE souhaiterait notamment qu’ils intègrent une limitation du cumul dans le temps.

 Spécificité française

Le 2 avril, le Haut Conseil avait publié une étude montrant que « les parlementaires hommes cumulent davantage dans l’espace, dans le temps, et à des postes à plus fortes responsabilités que les parlementaires femmes. » (Voir : Le non-cumul des mandats, « l’ouverture d’une nouvelle ère » pour la parité).

Dans un nouvel avis publié mardi 18 juin, le Haut Conseil rappelle cette spécificité française : « le cumul des mandats ne dépasse jamais 20% des parlementaires dans les autres démocraties occidentales ». Alors qu’en France, 58 % des députés et 59% des sénateurs sont également maire ou maire-adjoint, président ou vice-président d’une structure intercommunale.

« Respiration démocratique »

Pour le HCE, « l’espace libéré par une limitation du cumul des mandats constituerait une réelle chance à saisir pour faire progresser la parité en politique. » Le 15 avril, le ministère des Droits des femmes notait que « ces projets de loi auront un impact positif sur la féminisation du personnel politique, la limitation de cumul des mandats permettant un renouvellement du personnel politique, qui pourra être saisi par les partis comme une occasion de favoriser une meilleure représentation des femmes. »

Mais il est possible de faire mieux que les projets de loi actuels, estime le Haut Conseil qui invite les parlementaires à :

limiter le cumul des mandats parlementaires à deux mandats successifs. Le projet de loi ne prévoit aucune limitation dans le temps. Cela permettrait une « respiration démocratique », juge le HCE.

– limiter le cumul du mandat parlementaire à un mandat électoral supplémentaire, soit deux mandats concomitants. Le projet de loi n’empêche pas de cumuler un nombre indéfini de mandats, dès lors qu’il ne s’agit pas d’une fonction exécutive.

– attribuer un-e suppléant-e du sexe opposé au/à la candidat-e à tous les scrutins uninominaux majoritaires et à évaluer les effets de cette mesure après deux renouvellements consécutifs du mandat concerné.

 

 


(1) Les dossiers parlementaires :

 

– le projet de loi interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député ou de sénateur ;

– le projet de loi interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de représentant au Parlement européen

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

Jérôme 18 juin 2013 - 17:58

Bravo au HCE qui ose prendre position sur ce dossier, épineux pour la gauche comme pour la droite !

Comme le HCE, le mouvement citoyen transpartisan Non au cumul! réclame également une limitation dans le temps du cumul des mandats mais aussi une revalorisation du statut de l’élu local en parallèle. Pour en savoir plus, et peser sur nos parlementaires : http://www.non-au-cumul.fr / rejoignez le mouvement sur Facebook et Twitter !

Répondre
Lili 19 juin 2013 - 09:22

Oui, bravo à ces initiatives. Et notamment la question du cumul dans le temps, qui est un facteur de blocage (que ce soit dans la féminisation ou dans la diversification sociale des élus), de corruption et autres magouilles…

Allez mesdames et messieurs les députés !!!

Répondre

Laisser un commentaire