Accueil Sport Hope Solo veut secouer la fédération U.S. de football

Hope Solo veut secouer la fédération U.S. de football

par La rédaction

La gardienne emblématique de l’équipe nationale de football des États-Unis se porte candidate à la présidence de la fédération. Dans un rôle d’attaquante.


 

Son statut de star sera-t-il suffisant ? La gardienne de l’équipe nationale de football des États-Unis, Hope Solo, a annoncé vendredi 8 décembre qu’elle se porte candidate à la présidence de l’USSF, la fédération de football des États-Unis.

L’élection aura lieu le 10 février. L’actuel président Sunil Gulati ne briguera pas un quatrième mandat, après l’échec de l’équipe masculine à se qualifier pour la Coupe du Monde 2018.

La joueuse aux 202 sélections nationales de 2010 à 2016, championne du monde en 2015 et double championne olympique, se pose en candidate anti-système. Dans sa déclaration de candidature, publiée sur Facebook, Hope Solo dénonce le manque de transparence de la fédération, la recherche du profit avant celui de l’intérêt collectif, les coûts trop lourds qui empêchent les jeunes d’accéder au football, sport « élitiste » aux États-Unis, et les discriminations que continuent de subir les équipes féminines. Hope Solo milite depuis longtemps, aux côtés d’autres joueuses, pour l’égalité salariale entre les femmes et les hommes.

Malgré sa carrière de joueuse remarquable, et le fait qu’elle met en avant son rôle actif de négociatrice pour l’égalité salariale, Hope Solo risque de payer son inexpérience à diriger une organisation. Et elle traîne quelques casseroles. Elle a été suspendue 6 mois par la fédération après avoir critiqué le jeu « lâche » des Suédoises, qui avaient battu les États-Unis en quarts de finale de la Coupe du Monde 2016. Ce qui ressemble à une fin de carrière internationale. Dans la rubrique faits-divers, elle est encore sous le coup d’une procédure judiciaire pour une bagarre avec sa belle-soeur et son neveu en 2014.

Hope Solo est la neuvième candidate déclarée à la présidence de la fédération. Une autre femme, bien davantage du sérail, est dans la course. Kathy Carter a notamment présidé Soccer United Marketing, la branche commerciale de la fédération… que critique ouvertement Hope Solo, en se demandant « où vont les millions de dollars » qu’elle génère.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire