Accueil International L’humour sexiste de Ford en Inde

L’humour sexiste de Ford en Inde

par La rédaction

Pour vendre des voitures, une campagne de pub montre des femmes attachées dans le coffre…


 

Enorme ratage publicitaire de Ford en Inde. Alors que le parlement indien adoptait une loi plus sévère face aux viols, le constructeur automobile lançait une campagne de publicité pour un nouveau modèle, en affichant des femmes attachées dans le coffre d’une voiture.

Attention, humour : c’est Silvio Berlusconi qui est au volant, et dans le coffre trois femmes aux formes généreuses, attachées et bâillonnées. Et ce slogan : « Laissez vos soucis derrière vous ».

Ford

 

La campagne comptait deux autres visuels : Paris Hilton avec dans le coffre ses rivales en futilité médiatique, les sœurs Kardashian. Elles aussi en petite tenue. Et Michael Shumacher avec des rivaux en Formule 1. Habillés, eux.

Comme le signale Arrêt sur Images, la campagne a aussitôt fait scandale. Et Ford India y a rapidement mis un terme. Tout en exprimant ses « excuses » en réponse aux commentaires scandalisés sur sa page Facebook.

« Nous regrettons profondément cet incident (…) et reconnaissons que cela n’aurait jamais dû se produire. Ces affiches sont contraires aux standards de professionnalisme et de décence chez Ford et nos agences partenaires. Nous allons revoir nos processus de supervision et d’approbation pour s’assurer que rien de cela ne se reproduira jamais », a communiqué la firme.

L’agence de communication responsable, WPP, s’excuse dans les mêmes termes et met également en cause une faille de procédure. Excuse on ne peut plus classique. Après la publication par Le Nouvel Observateur d’une publicité pour la défense de l’embryon, le patron du magazine plaidait l’« erreur de fonctionnement interne ».

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire