Accueil Politique & Société Il y a cinquante ans, hommage à la femme du soldat inconnu

Il y a cinquante ans, hommage à la femme du soldat inconnu

par Camille Saint-Cricq

Le 26 août 1970, elles voulaient déposer une gerbe à l’Arc de Triomphe. Première action médiatisée du MLF racontée de façon croustillante et toujours pédagogique dans une vidéo de Matilda Education.

« Il y a plus inconnu que le soldat inconnu, sa femme », « Un homme sur deux est une femme.» Le 26 août 1970 elles étaient neuf militantes, audacieuses et enthousiastes se dirigeant vers l’Arc de Triomphe. Huit d’entre elles portaient des banderoles et une portait une gerbe de fleurs à déposer sur la tombe du soldat inconnu en mémoire de sa femme, plus inconnue encore que lui.  Cathy Bernheim, Monique Bourroux, Julie Dassin, Christine Delphy, Emmanuelle de Lesseps, Janine Sert, Margaret Stephenson, Monique Wittig et Anne Zelensky ont marqué l’histoire du féminisme. Leur action était organisée en solidarité avec la grève du Women’s Liberation Movement qui célébrait le même jour le cinquantième anniversaire du suffrage féminin aux États-Unis. Ces neufs femmes pacifiques et joyeuses affolaient les forces de l’ordre qui les ont immédiatement embarquées dans un fourgon, avant qu’elles n’aient pu déposer la gerbe de fleurs. Le Mouvement de libération (MLF) des femmes s’installait. Une journaliste amie de L’Aurore avait fait venir des confrères et consœurs et cette action du MLF a ainsi été médiatisée.

Dans une vidéo réalisée par Matilda Education, trois d’entre elles racontent avec humour ce moment historique.  Elles ont vu les forces de l’ordre désemparées face à ces femmes qui bousculaient joyeusement l’ordre établi, et c’est savoureux. Les policiers avaient fait venir plusieurs camions, alors qu’un seul suffisait pour embarquer les neuf protagonistes dont ils ne savaient pas quoi faire.  En partant, ils n’ont même pas déclenché les sirènes. Alors les militantes ont crié « pin-pon, pin-pon ». Il fallait faire du bruit pour que l’hommage à la femme du soldat inconnu ne tombe pas dans les oubliettes de l’histoire ! Et que dire de ces policiers qui croient que la banderole « Un homme sur deux est une femme» les prend pour des homosexuels…

Leurs témoignages ont été recueillis en 1999 par Carole Roussopoulos pour son film « Debout – Une histoire du mouvement de libération des femmes » et en 2019 par Matilda éducation. Les archives ont été mises à disposition par le Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir et les Archives du féminisme d’Angers. Le film a été réalisé pour la 10e édition du concours vidéo jeunesse « Buzzons contre le sexisme » sur la thématique des 50 ans du MLF visible ici.

Et pour fêter cet anniversaire, Matilda éducation organise « un live zoom /facebook » à 16 h ce 26 août (annoncé ici )

Lire aussi dans Les Nouvelles News

La plus récente histoire de « La Barbe » qui a vaillament repris le flambeau de la lutte contre l’invisibilité des femmes.

Tous nos articles sont consultables ici

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire