Accueil Société Inégalités et stéréotypes, le Labo enquête

Inégalités et stéréotypes, le Labo enquête

par Isabelle Germain

Aux yeux des Français, la priorité pour lutter contre les inégalités entre hommes et femmes est la réduction des écarts de salaires. Mais la question des stéréotypes fait aussi son chemin, indique la dernière enquête du Laboratoire de l’égalité. Deux tiers des Français admettent en véhiculer malgré eux.


 

Le Laboratoire de l’égalité, qui se lance dans un vaste travail sur les stéréotypes, a dévoilé jeudi 15 novembre sa dernière enquête sur la perception des inégalités entre hommes et femmes. Mediaprism a consulté 2733 Français.e.s via internet. Conclusion ? « Le combat pour l’égalité entre les hommes et les femmes est une cause loin d’être réglée à leurs yeux », constate le Labo.

> Voir les résultats de l’enquête

Un.e répondant.e sur deux considère que réduire les inégalités femmes/hommes doit être une priorité gouvernementale. Et plus de la moitié d’entre eux considèrent que les combats menés ne portent pas leurs fruits. Ces combats étant principalement portés, à leurs yeux, par des associations.

Les Français sont sévères avec le gouvernement. Si plus de la moitié des répondant.e.s déclarent trouver utile la nomination d’un gouvernement paritaire (55%), ou la création d’un ministère des Droits des femmes (52%), ils sont 65% à considérer que le gouvernement ne fait pas de la réduction des inégalités entre les hommes et les femmes l’une de ses priorités. Et 71% trouvent qu’il avance insuffisamment sur la question de la réduction des inégalités.

Réagissant le 14 novembre, aux propositions de la « commission Jospin », le ministère des Droits des femmes, soulignait dans un communiqué que « la logique de parité ne doit pas être limitée au seul champ politique. Elle doit être envisagée sur l’ensemble des champs culturel, éducatif, social, économique dans la logique de l’action engagée par le Gouvernement, présentée lors d’un Comité Interministériel aux Droits des Femmes, le 30 novembre prochain ».

Sans surprise, ils se focalisent sur les aspects économiques de la question. Pour 71% d’entre eux, la réduction des écarts de salaire doit être la priorité, tandis que la lutte contre les stéréotypes sexistes (17%) ou la parité en politique et l’égal accès aux responsabilités (12%) semblent moins importants à leurs yeux.

Pourtant, c’est probablement parce que les stéréotypes sexistes sont vivaces que ces inégalités de salaires existent. L’enquête montre en effet que les Français croient encore dur comme fer que certains métiers (les mieux rémunérés) sont faits pour les hommes ou que les postes de management n’intéressent pas les femmes. Près des deux tiers (64%) des personnes interrogées reconnaissent d’ailleurs véhiculer malgré elles des stéréotypes sexistes… même si l’enfer, c’est d’abord les autres : 95% ont l’impression que les autres le font davantage.

Les répondant.e.s « confèrent aux médias un rôle d’influence tout à fait majeur », constate encore le Laboratoire de l’égalité : près de 8 sondés sur 10 affirment volontiers que la télévision publique comme la télévision privée doivent participer à la lutte contre les stéréotypes. Pour eux, toutefois, les actions de sensibilisation doivent être menées prioritairement dans l’éducation et le monde du travail et, dans une moindre mesure, dans le domaine politique.

 

réagissant aux propositions de la « commission Jospin »,

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire