Iran : Elnaz Rekabi, qui a concouru sans hijab, acclamée à son retour mais…

par Isabelle Germain

La grimpeuse, qui s’était présentée sans hijab lors d’une compétition internationale, avait disparu. Elle a finalement été accueillie avec des hourras à l’aéroport de Téhéran, mais a dû évoquer un « problème non intentionnel » et présenter des excuses.

En Iran, le mouvement de contestation du régime de Téhéran prend de l’ampleur depuis la mort de Mahsa Amini, arrêtée par la police des moeurs. De courageuses et courageux manifestant.es font face à une répression extrêmement violente qui s’intensifie elle aussi.

Lire : IRAN : MANIFESTATIONS CONTRE LA POLICE DES MŒURS APRÈS LA MORT DE MAHSA AMINI

C’est dans ce contexte qu’une athlète iranienne, Elnaz Rekabi,  a suscité une vague d’enthousiasme dans la presse internationale en se présentant sans voile aux Championnats asiatiques d’escalade à Séoul (Corée du Sud) le 16 octobre. C’est la première fois, depuis 40 ans, qu’une compétitrice enfreint la loi iranienne qui oblige ses athlètes à concourir avec les cheveux complètement recouverts d’un foulard.

Mais l’enthousiasme a été de courte durée. Mardi 18 octobre en effet, l’inquiétude était de mise. Les proches d’Elnaz Rekabi étaient sans nouvelle d’elle. Plusieurs messages postés sur les réseaux sociaux affirmaient que son passeport ainsi que son téléphone portable avaient été confisqués à l’ambassade iranienne à Seoul. Une journaliste de la BBC indiquait qu’Elnaz Rekabi avait quitté l’hôtel où elle séjournait dans la matinée, soit deux jours plus tôt que prévu.

Après que la presse internationale a largement dénoncé sa disparition, l’athlète a finalement donné de ses nouvelles mardi, via les réseaux sociaux. Elle a dit qu’elle était sur le chemin du retour avec le reste de l’équipe. Et indiquait, au sujet du hijab qu’elle n’avait pas porté qu’il s’agissait d’un « problème non intentionnel », à cause d’un « timing inapproprié » et présentait ses excuses pour l’inquiétude suscitée dans son pays.

A son arrivée, de nombreux journalistes et internautes ont mis en ligne des images de l’accueil qui lui a été réservé à l’aéroport de Téhéran.

Armin Arefi, grand reporter au journal Le Point commente ainsi les photos qu’il publie :

« Elnaz ! Héros! Elnaz ! Héros ! », scande une foule rassemblée cette nuit devant l’aéroport international Imam Khomeiny de Téhéran pour accueillir la championne d’escalade #Elnaz_Rekabi qui a fait sensation en participant sans voile aux championnats d’Asie.

D’autres images la montrent également répondant à une interview de la télévision d’État alors qu’elle se trouve encore à l’aéroport de Téhéran. Elle porte un foulard, et semble inquiète.

Partager cet article

Laisser un commentaire