Accueil Sport « Je ne discute pas de football avec des femmes »

« Je ne discute pas de football avec des femmes »

par La rédaction

« Qu’elles retournent à leurs casseroles », enchaîne sur RMC Bernard Lacombe, le conseiller du président de l’OL. 

Serait-ce une malédiction RMC ? Habituée des commentaires sexistes à l’antenne (1), la station de radio en a connu un nouveau, lundi 25 mars. Un sexisme de compétition. Le responsable du club de football de l’Olympique lyonnais (OL), Bernard Lacombe, renvoyant les femmes « à leurs casseroles ».

Invité au téléphone et en direct dans l’émission Luis Attaque, le conseiller du président de l’OL a d’abord passé de longues minutes, avec les animateurs de l’émission, à plaindre le pauvre Karim Benzema, acien joueur lyonnais, qui ne marque pas de but en équipe de France.

Arrive l’appel d’une auditrice, Laure, supportrice du PSG, qui juge que Benzema est une « grosse blague ». Invité à lui répondre, Bernard Lacombe se lâche alors :

« Je ne discute pas de football avec des femmes. »

« C’est pas beau, ça, Bernard », le tancent les animateurs en riant à gorge déployée.

Et Bernard Lacombe d’enfoncer le clou : « C’est mon caractère, c’est comme ça ; qu’elles retournent à leurs casseroles, et puis voilà, ça ira beaucoup mieux ».

Et quand les animateurs, tout de même gênés, lui font remarquer qu’il « y a une équipe féminine à Lyon », le conseiller du président du club n’a que cette réaction : « Oui d’accord, mais bon… »

L’OL féminine est même double championne d’Europe en titre… « et quand il s’agit de vanter les qualités de son équipe, Lacombe tient un tout autre discours », conclut L’Equipe. Ce mercredi soir, les Lyonnaises jouent à Malmö leur quart de finale retour de Ligue des champions. En route vers les demi-finales : elles se sont imposées 5-0 à l’aller.

Mise à jour, 26 mars : remous au club

Sur 20minutes.fr, Patrice Lair, l’entraîneur des lyonnaises, réagit amèrement aux propos de Bernard Lacombe : « Je suis très déçu. Il n’a pas le droit de dire ça. On se demande si on appartient au même club (…) Et ce n’est pas comme ça qu’on va faire évoluer le football féminin. C’est un manque de respect pour le travail du président et pour l’investissement des filles ». Dans un communiqué publié 24 heures après les propos de son dirigeant, le club tente d’éteindre la polémique. Bernard Lacombe se dit « désolé » et évoque une « boutade », poursuivant : « Je tiens à préciser que j’aurais réagi avec autant de véhémence si cette critique sur Karim Benzema était venue d’un homme, avec des mots évidemment différents mais certainement tout aussi colorés. »

 

(1) Voir :

Misogynie : le CSA met (encore) RMC en demeure

Le CSA épingle l’apologie du harcèlement sexuel sur RMC

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

7 commentaires

7 commentaires

Nelle 26 mars 2013 - 08:47

Demandons sa démission, ça va trop loin. On ne peut pas insulter la moitié de l’humanité librement, avec des gros co… qui rient à gorges déployées à ce trait de caractère plus que vomissable.

Répondre
Clémence 26 mars 2013 - 09:41

Comme d’habitude, ce type de propos passe complètement inaperçu.

On imagine le tollé médiatique si l’auditrice avait par exemple été d’origine arabe et que Lacombe avait répondu « je ne parle pas aux bougnouls, qu’ils retournent dans leur pays »

À quand une loi condamnant les propos sexistes ?

Répondre
anne92 26 mars 2013 - 12:17

J’aimerais bien que les joueuses de l’OL lui fassent une petite grêve avec concert de casseroles en prime…

Répondre
anne92 26 mars 2013 - 12:19

J’aimerais bien que les joueuses de l’OL féminines lui fassent une petite grêve avec concert de casseroles…

Répondre
Lirelle 26 mars 2013 - 14:10

une malédiction ? vous êtes gentil-les là ;o)
ça a tout l’air d’une politique maison puisqu’ils en rigolent entre eux et qu’il n’y a – logiquement – pas de sanction… je parierais même qu’ils adorent salir les femmes en direct.
il faudrait peut être rappeler qui ils sont, radio monte carlo, donc image des monégasques super fine, égalitaire et tout et tout :o(

Répondre
Nelle 26 mars 2013 - 19:19

Le résumé de ma journée à la lecture de votre papier ce matin :
http://mctlgang.wordpress.com/?p=360&preview=true

Ça fait du bien même quand ça fait mal Les Nouvelles News, continuez ! 🙂

Répondre
florence 26 mars 2013 - 20:41

« Clémence »
Comme d’habitude, ce type de propos passe complètement inaperçu.

On imagine le tollé médiatique si l’auditrice avait par exemple été d’origine arabe et que Lacombe avait répondu « je ne parle pas aux bougnouls, qu’ils retournent dans leur pays »

À quand une loi condamnant les propos sexistes ?

la loi sur les propos discriminatoires et sexistes existe… code pénal article 225-1 et suivants

Répondre

Laisser un commentaire