“Je ne suis pas Cendrillon” : le mot-clé qui mobilise les Indiennes

“Elle n’aurait pas dû être dehors à minuit”, commente un politicien indien à propos d’une femme qui a évité une agression. “Je ne suis pas Cendrillon”, lui répondent des internautes.


 

#AintNoCindirella : « Je ne suis pas Cendrillon ». C’est le message lancé sur les réseaux sociaux par des centaines d’Indiennes. Elles répondent ainsi au discours sexiste d’un homme politique. Le 5 août, Varnika Jundi, DJ dans la ville de Chandigarh, dans le nord du pays, racontait avoir été « presque kidnappée » : elle a été suivie et harcelée pendant plusieurs kilomètres alors qu’elle rentrait chez elle en voiture peu après minuit.

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php