Accueil Médias #JeSuisFolleDeRage, contre le «négationnisme climatique et la misogynie»

#JeSuisFolleDeRage, contre le «négationnisme climatique et la misogynie»

par Isabelle Germain

Hystérique, folle, ridicule, prétentieuse… Claire Nouvian, insultée dans une émission de CNews lance #JeSuisFolleDeRage contre la disqualification de la parole des femmes en général et sur le climat en particulier.

« Évidemment quand une femme s’exprime en portant la contradiction à un homme, on la traite d’hystérique », Claire Nouvian le sait bien et le dit. Et pourtant… Qu’allait-elle faire dans cette galère ?

Lundi 6 mai, elle avait accepté une invitation de Pascal Praud, l’ex-journaliste sportif animant la narcissique émission « L’heure des pros » sur la chaîne d’information en continue CNews. Claire Nouvian est une militante écologiste. Fondatrice de l’association Bloom qui défend les océans, elle a reçu le prix Goldman pour l’environnement, considéré comme le Nobel de l’écologie en 2018. Elle est également co-fondatrice du mouvement « Place publique» (mais figure en position non éligible sur la liste de ce parti aux élections européennes).

Content de lui, Pascal Praud avait intitulé son émission « Le ‘refroidissement’ climatique » et ricanait avec une assurance digne de Donald Trump : « Le réchauffement climatique alors qu’il fait moins 3 ce matin dans les Yvelines. Donc bon hein ». Les bras de son invitée en tombent, puis elle tente la pédagogie expliquant qu’il convient de parler de «  changement climatique.»  Praud continue :  4° à Alençon, 2° à Amiens, 7° à Nice, Je continu ? – 1° à Niort. Claire Nouvian ne cache pas sa stupéfaction devant tant d’ignorance le jour où sort le rapport de la Plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES). Un rapport qui est passé au dessus de la tête de l’animateur.

Pascal Praud et l’une des chroniqueuses régulière de l’émission, Elisabeth Levy (Directrice de Causeur) lui tombent dessus l’accusant de faire de la science du climat une religion, mélangent science et opinion. Et devant sa réaction hallucinée, Pascal Praud hautain, balance « Madame Nouvian, je voudrais tout d’abord que vous vous calmiez. » Claire Nouvian finira par lâcher qu’elle est prise dans un guet-apens climato-sceptique. « C’est vous qui êtes folle, c’est vous qui êtes dingue ! », hurle Elisebeth Levy. Et Praud lâche le coup (bas) classique pour faire taire les femmes : « Vous avez le droit d’écouter les autres plutôt que donner une image ridicule et hystérique de votre pensée. » Il lui dira plus tard, lorsqu’elle pourra vaguement avancer des connaissances scientifiques, qu’elle a la grosse tête. Et pour continuer dans sa manipulation grossière, il lit des encouragements à faire taire son invitée sur twitter. (Il sera bien obligé, après la coupure publicitaire, de lire quelques tweets allant en sens inverse.)

Traitées d’hystériques quand elles ne sont pas d’accord, sommées de se taire… l’émission est un bon résumé du sort longtemps réservé aux femmes dans les médias et dans les sphères du pouvoir.

Alors Claire Nouvian a décidé de prendre la parole librement sur les réseaux sociaux sans passer par un média. Et elle balance dans une vidéo tournée le lendemain : « Oui, je suis folle de rage. Je suis folle de rage qu’ils aient une tribune médiatique rétrograde, révisionniste et que ce soit des négationnistes qui aient accès à la télé pour transformer les cerveaux de nos concitoyens et les rendre plus bêtes et plus ignorants. C’est de l’irresponsabilité. Alors je vais vous dire, on est folles de rage et je ne suis pas seule. On est vraiment nombreuses à être folles de rage contre les inégalités, contre les discriminations, contre les injustices et on va vous le dire #JeSuisFolleDeRage. »

Un double message féministe et écolo. Sur Twitter elle explique : « Les hommes inquiets pour leurs privilèges et leur domination discréditent souvent la parole des femmes en les traitant d’hystériques. Alors mesdames : à chaque fois qu’on vous traitera d’hystériques, soyez encore plus fières d’être ce que vous êtes ». Puis : « Face au négationnisme climatique et à la misogynie qui imprègne encore quelques rétrogrades, soyons une vague à clamer la nécessité de notre colère ! #JeSuisFolleDeRage »

Le lancement de #JeSuisFolleDeRage sur Twitter

L’émission de Pascal Praud

Lire aussi dans Les Nouvelles News

PAS DE FEMMES ICI ! VIOLENCES CONTRE LA BARBE

CES HOMMES QUI VEULENT REFAIRE NOTRE-DAME

GRAND DÉBAT : ET À LA FIN, CE SONT DES HOMMES QUI DÉCIDENT

FEMMES À L’ANTENNE ? LES ONDES DE LA PARITÉ NE SE PROPAGENT PAS

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

3 commentaires

3 commentaires

Sauvé Philippe 9 mai 2019 - 07:50

Madame Nouvian
Il n’y pas de quoi s’insurger! S’insurger contre qui? contre quoi? Contre ce simili-journaliste de bas étage de Praud, qui ose intituler son émission, l’heure des pros, des pros de quoi? De la connerie humaine et de la bassesse journalistique! Nous le savons tous, un grand ménage est nécessaire dans les médias, et c’est d’abord par de telles émissions que ça commencera. Et franchement depuis quand Michel Chevalet est-il un spécialiste de ce genre de chose???
Allons ne vous découragez pas, je voterais pour EELV aux Européennes!

Répondre
Clairenet 11 mai 2019 - 16:51

Eh! oui! c’est un travail, une lutte à toujours recommencer et continuer, encore et encore, tant que les décisionnaires seront des hommes et des femmes dominé.es par leur ego et leur envie de fric; toujours garder le cap, surtout dans les ouragans!
Courage et détermination !

Répondre
Manu 6 juin 2019 - 17:18

Tout cela n’a pas l’air très scientifique et c’est cela qui est génant … Au nom de la science nous ne voulons pas nous laisser embarquer dans des mesures qui favoriseront des lobbys et des partis quelqu’ils soient

Répondre

Laisser un commentaire