Accueil Economie L’OCDE dénonce les cadeaux aux « plus nantis »

L’OCDE dénonce les cadeaux aux « plus nantis »

par Arnaud Bihel

OCDEPanoL’organisation économique des pays riches appelle les États à renforcer la lutte contre les inégalités. En relevant qu’en France, par exemple, trop de prestations bénéficient aux plus riches.


 

L’OCDE alerte à nouveau sur la montée des inégalités. « Les inégalités de revenu et les fractures sociales pourraient s’aggraver et se pérenniser, à moins que les gouvernements n’agissent rapidement pour apporter un soutien accru aux plus vulnérables », souligne l’organisation économique des pays riches dans son « Panorama de la société 2014 », publié mardi 18 mars.

Pour un « réexamen des prestations versées aux hauts revenus »

Concernant la France, l’OCDE souligne la bonne tenue des filets de protection sociale, mais aussi des défauts. « L’une des grandes réussites de la politique sociale en France » concerne les personnes âgées chez qui le taux de pauvreté est particulièrement bas. En revanche, l’OCDE s’inquiète de « la pauvreté chez les enfants et les jeunes », qui « a encore progressé depuis le début de la crise ». Et relève qu’un trop grand nombre de prestations bénéficient aux « ménages les plus nantis ».

Dès lors, pour l’organisation de coopération économique, un « réexamen des prestations versées aux hauts revenus, comme celui ayant abouti récemment à la baisse du plafond du quotient familial pour les hauts salaires, se justifie ». L’OCDE plaide également pour des « mesures visant à réduire les plafonds des indemnités dans le régime d’assurance-chômage », ce qui permettrait d’« augmenter la part des dépenses sociales pouvant être consacrées aux groupes à faible revenu. » (La note sur la France est à télécharger ici).

Chiffres cruels

Ce n’est pas la première fois que l’OCDE s’inquiète de la montée des inégalités. Le fossé qui sépare les riches des pauvres atteint un niveau « record », au plus haut depuis plus d’un quart de siècle, avertissait déjà l’organisation en décembre 2011. (Voir : Inégalités record dans les pays riches).

Lundi 17 mars, l’ONG Oxfam au Royaume-Uni faisait éclater des chiffres cruels : la fortune cumulée des 5 familles britanniques les plus riches équivaut à celle des 20% d’Anglais les plus pauvres. Ce grand écart est même plus fort en France, calcule Slate.fr : les 5 familles françaises les plus riches possèdent plus que les 30% de ménages français les plus pauvres.

Globalement, le poids des inégalités est moins marqué en France qu’au Royaume-Uni. Pour autant, comme l’INSEE le relevait à l’automne, les inégalités de revenus entre la partie la plus riche et la plus pauvre de la population française n’ont cessé de croître depuis 15 ans (Voir : Les inégalités toujours plus fortes en France).

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Les records des milliardaires

La menace des inégalités

Contre les inégalités, s’en prendre à « l’extrême richesse »

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire