La liberté d’expression est grande

par Arnaud Bihel

La rédaction des Nouvelles NEWS partage la douleur, la consternation, la colère de l’ensemble de la profession après l’attaque terroriste contre la rédaction de Charlie Hebdo, qui a coûté la vie à 12 personnes.

Devant cet acte de vengeance meurtrier commis par une poignée d’illuminés contre la liberté d’expression, le premier des devoirs est de ne pas céder à la peur, à la haine. Plus que jamais, de ne pas se taire face à tous ceux qui remettent en cause les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité.

Charlie


COMMUNIQUÉ DES ÉDITEURS DE PRESSE

Voici le communiqué publié par plusieurs syndicats et associations d’éditeurs.
(Les Nouvelles NEWS font partie du SPIIL)

La communauté des éditeurs de presse est sous le choc après l’attentat d’une lâcheté et d’une gravité extrêmes perpétré aujourd’hui contre son confrère Charlie Hebdo.

L’ensemble des éditeurs exprime sa plus grande indignation et sa vive émotion, et souhaite marquer sa profonde solidarité vis-à-vis des équipes de Charlie Hebdo, et son soutien aux victimes, dont les deux policiers qui assuraient la protection de la rédaction, et à leurs proches.

Aujourd’hui, cet attentat terroriste est le plus grave que la France ait eu à subir depuis des décennies.

En s’en prenant à une rédaction, les auteurs de cet acte particulièrement odieux ont visé la liberté de la presse. Ils s’attaquent ainsi à la liberté d’expression et à la démocratie, valeurs républicaines fondamentales partagées par tous.

L’honneur de la communauté des éditeurs est d’affirmer plus que jamais sa solidarité avec ses amis de Charlie Hebdo pour la défense et l’illustration de la liberté de la presse. 

Il est aussi de déclarer qu’elle ne cédera jamais aux menaces et aux intimidations faites aux principes intangibles de la liberté d’expression.

Les éditeurs et l’ensemble des collaborateurs de la presse française adressent leurs plus sincères condoléances aux familles et proches des victimes, ainsi qu’à l’ensemble des salariés de Charlie-Hebdo.

Communiqué des éditeurs réunis au sein de :
Syndicat de la Presse Quotidienne Nationale, SPQN
Syndicat de la Presse Quotidienne Régionale, SPQR
Syndicat de la Presse Quotidienne Départementale, SPQD
Syndicat de la Presse Hebdomadaire Régionale, SPHR
Syndicat des Editeurs de la Presse Magazine, SEPM
Fédération Nationale de la Presse Spécialisée, FNPS
Association de la Presse d’Information Politique et Générale, AIPG
Syndicat de la Presse Indépendante d’Information en Ligne, SPIIL
Association de la Presse Gratuite d’Information, APGI
Association Presse et Pluralisme

 

Partager cet article

13 commentaires

lirelle 7 janvier 2015 - 18:48

les mots ne sont pas super bien choisis… ils sont + obscurantistes qu’illuminés!!!… et quand même bien entraînés (kalachnikov !)… quant à penser qu’ils ne sont qu’une poignée… eh bien il y a quand même énormément d’attentats dans le monde, sans compter les enlèvements à la Boko haram…
là je trouve que vous minimisez vraiment et que les mots sont très très mal choisis. Ils se sont attaqués à des symboles en plus, de la liberté d’expression : Cabu !!!

Répondre
Sylhouahe5 7 janvier 2015 - 19:57

C’est vrai, ils ont eut le tord de s’attaquer à des symboles. Car il ne faut pas se tromper, Wolinsky, Cabu, Charb, etc, sont nos Mahomets à nous ! Et nous ne laisserons pas nos images saintes se faire dépecer. Que représentaient et que représentent encore ces personnes ?
Le droit aux libertés autant individuelles que « groupales », l’importance du concept de laïcité qui est le seul capable de rassembler la diversité des cultures, la remise en question des dogmes religieux et politiques sclérosants par l’humour et l’intelligence de leur vision et de leur esprit.
Nous ne nous laisserons pas intimider par des menaces violentes, nous défendrons toujours nos valeurs républicaines et laïques.

Répondre
meg 8 janvier 2015 - 14:44

« Sylhouahe5 »
Car il ne faut pas se tromper, Wolinsky, Cabu, Charb, etc, sont nos Mahomets à nous !

N’importe quoi ! Pour moi c’était surtout une bande de machos et je ne me reconnait pas du tout dans leurs caricatures islamophobes. On paye notre participation à la guerre que les USA mènent au moyen orient et bien que je déplore la mort de ces 11 hommes et de cette femme je vais pas en faire des prophetes ni partir en guerre. Il y a je rappel des femmes qui meurent tous les jours en France du terrorisme machiste sans que la patrie n’en fasse un deuil nationale. Oui c’est triste que ces 12 personnes soient mortes pour leur droit a publier de mauvais dessins islamphobes (droit toujours en place je signale) mais ne partons pas en croisade et par pitié ne faites pas de Marine Lepen la première femme présidente de la république.

Répondre
taranis 8 janvier 2015 - 17:48

Ne soyons pas hypocrites, Charlie Hebdo n’est pas un ami de l’islam même en ne dénonçant que ses dérives fondamentalistes. Les dessinateurs ne caricaturent que ceux qui l’ont mérité par leur paroles ou leurs actes Pour cette religion, le journal satirique participe en cela au développement d’une islamophobie de gauche .Si derrière la façade dont personne ne peut ni ne doit se réjouir de l’exécution de ses journalistes que rien ne peut justifier dans le contexte actuel de la France. En coulisses les critiques à l’encontre de Charlie Hebdo et de la presse en général sur sa ligne rédactionnelle et humoristique islamophobe mijotent dans les associations, celles qui ont allumé le feu en portant plainte pour blasphème. Pourtant la meilleure façon de l’islam, c’est de le mettre hors de portée de toute manipulation politicienne et tout simplement politique….La meilleure façon de défendre le vivre ensemble et de le mettre hors de portée de toute exploitation de la religion a des fins politiques…Il y a une contradiction ingérable entre un projet de société moderne et progressiste et des dogmes religieux datant du moyen-âge que l’on voudrait intangibles…A quand le nouveau Prophète du siècle avec bien sur sa page Facebook, ou il pourrait sélectionner ses amis

Répondre
luelue 10 janvier 2015 - 10:39

« meg »

« Sylhouahe5 »
Car il ne faut pas se tromper, Wolinsky, Cabu, Charb, etc, sont nos Mahomets à nous !

N’importe quoi ! Pour moi c’était surtout une bande de machos et je ne me reconnait pas du tout dans leurs caricatures islamophobes. On paye notre participation à la guerre que les USA mènent au moyen orient et bien que je déplore la mort de ces 11 hommes et de cette femme je vais pas en faire des prophetes ni partir en guerre. Il y a je rappel des femmes qui meurent tous les jours en France du terrorisme machiste sans que la patrie n’en fasse un deuil nationale. Oui c’est triste que ces 12 personnes soient mortes pour leur droit a publier de mauvais dessins islamphobes (droit toujours en place je signale) mais ne partons pas en croisade et par pitié ne faites pas de Marine Lepen la première femme présidente de la république.

Oui, machos, racistes, sexistes, et comme ce genre d' »humoristes », comme toujours, bien abrités derrière la liberté d’expression (qui devenait en gros le droit d’insulter autrui sans qu’il n’ait le droit de répondre). Ce qui, bien entendu, ne justifie en rien un meurtre abominable. Mais que les gens arrêtent de faire des saints, des martyrs et des héros de ces minables dégueuleurs de tirades de cafés du commerce.

Quelques articles à ce sujet :

http://uneheuredepeine.blogspot.de/2013/03/limpolitesse-du-desespoir.html

http://www.article11.info/?Charlie-Hebdo-pas-raciste-Si-vous

Et si vous avez accès à arrêt sur image, un commentaire :

http://www.arretsurimages.net/articles/2015-01-08/Je-ne-suis-pas-Charlie-Et-croyez-moi-je-suis-aussi-triste-que-vous-id7366

Répondre
Lili 10 janvier 2015 - 11:36

Non, la critique des dérives de l’islam n’est pas de l’islamophobie. On ne peut pas affirmer cela. On peut critiquer les dérives de n’importe quelle pensée sans s’opposer à celle, ni la détester, au contraire.
Est-ce que les musulmans qui critiquent les dérives islamistes sont islamophobes? Est-ce que les cathos modérés sont anti-catho quand ils critiquent l’intégrisme catholique? Non.
Cesse-t-on d’être de droite quand on refuse l’alliance avec Le Pen? cesse-t-on d’être de gauche quand on ne se dit pas anticapitaliste?

Répondre
Lili 10 janvier 2015 - 11:44

« Sylhouahe5 »
C’est vrai, ils ont eut le tord de s’attaquer à des symboles. Car il ne faut pas se tromper, Wolinsky, Cabu, Charb, etc, sont nos Mahomets à nous !

Mahomet n’est pas un symbole, c’est un prophète pour les musulmans.

La France n’a pas de prophètes, non Wolinsky et consorts ne sont pas nos Mahomets ni no Moise ni nos Christs !!! On s’est débarrassés des cultes personnalistes, rois, prophètes et autres… restons-en aux valeurs !!

Ils ont été tués parce qu’ils usaient (souvent mal) de leur liberté d’expression. Avec eux ont été tués des hommes et des femmes qui défendaient l’Etat de droit. Hier, 4 autres personnes sont mortes à cause de leur religion supposée (juive, mais ça n’est pas le plus important)

C’est cela qui est attaqué en chacun de nous : la liberté d’opinion, de religion ou d’irréligion, l’Etat de droit. Parce que si, on a toujours eu le droit de répondre à Charlie Hebdo quand il nous insultait : par l’action en justice. Et il y en a eu, des procès.

C’est pour ça qu’on est choqués par ces attentats, et unis pour dénoncer la barbarie.

Répondre
taranis 10 janvier 2015 - 15:05

Je suis surprise que certaines d’entre nous découvrent par cette vengeance meurtrière, l’esprit même du caricaturiste : Insolant, grinçant, qui dérange, nous fait faire la gueule ou nous bidonner certes bêtement car ce qui est recherché c’est avant tout la légèreté Doit-ton aussi exécuter les autres pamphlétaires de tout poils les Guignols, Cantalou, Bedos…Charlie Hebdo ne s’est jamais présenté en faiseur de pensée. Une caricature est la dénonciation d’un stéréotype, une scène raciste ou sexiste croquée montre au contraire la stupidité de la situation….Maintenant il y a aussi derrière des hommes avec leurs travers Pour finir sur une note perso, si l’humour politique m’amuse beaucoup, la religion pas du tout La France avec sa tradition de laïque actuellement conspuée permet le dissentiment d’avec les religions et d’exprimer ce dissentiment Gardons précieusement ce droit si durement acquis, au prix de tant de vies au cours de l’histoire, et qui, hélas, en coûte encore aujourd’hui en France , mais chaque jour dans le monde. J’ai pleurée lorsque Malala a reçu le Prix Nobel de la Paix. Les Droits de l’Etre Humain sont la seule vraie religion…. aux cultes d’avoir la raison de les intégrer

Répondre
luelue 10 janvier 2015 - 15:07

« Lili »
Non, la critique des dérives de l’islam n’est pas de l’islamophobie. On ne peut pas affirmer cela. On peut critiquer les dérives de n’importe quelle pensée sans s’opposer à celle, ni la détester, au contraire.

Il faut lire, se cultiver, réfléchir, comprendre avant de répondre : avec Charlie et autres, il ne s’agissait pas de la critique des dérives de l’islam. Lisez par exemple :

http://www.article11.info/…/

Mettre sur un même plan le catholicisme, religion dominante, religion des puissants dans tous les domaines, et l’islam, religion des dominés qui n’a aucune entrée ni dans le journalisme, ni dans l’économie, ni dans la politique (du moins en France et dans les pays occidentaux, c’est-à-dire là où Charlie Hebdo était diffusé), c’est mettre sur le même plan le « racisme anti-blanc » et le racisme :

http://uneheuredepeine.blogspot.de/2014/09/le-racisme-comme-systeme.html

Contrairement à ce qu’on voudrait faire croire, c’était facile et démago de se moquer des musulmanes voilées dans un pays comme la France, en ayant comme défense toute prête la sacro-sainte liberté d’expression et l’intouchable droit à se moquer de la gueule des faibles qui sont toujours des pisse-aigres qui ne comprennent rien à l’humour !

La position sale de Charlie, son racisme et son sexisme n’excuse en rien le crime affreux du 7 janvier. Mais il n’y a pas à faire des héros de gens qui n’ont fait que caresser le plus fort dans le sens du poil en jetant au passage de l’huile sur le feu, et qui ont joué leur rôle dans la montée des racismes et la polarisation de la question politique sur cette montée en puissance. Il y a à regretter leur mort, à faire en sorte que de tels attentats ne se reproduisent pas, et pour ceci, en faire des héros d’une prétendue liberté d’expression au lieu de reconnaître leur ligne éditoriale pour ce qu’elle était n’est certainement pas le meilleur moyen.

Répondre
luelue 10 janvier 2015 - 15:10

« taranis »
Une caricature est la dénonciation d’un stéréotype, une scène raciste ou sexiste croquée montre au contraire la stupidité de la situation….

Merci de prendre le temps de lire ceci :

http://uneheuredepeine.blogspot.de/2013/03/limpolitesse-du-desespoir.html

C’est toujours bon de savoir de quoi l’on parle et de comprendre ce que l’on fait et de qui l’on fait le jeu.

Répondre
taranis 10 janvier 2015 - 16:59

C’est toujours bon de savoir de quoi l’on parle et de comprendre ce que l’on fait et de qui l’on fait le jeu.[/quote]
Je suis d’accord sur la discrimination mais ne confondez pas non plus les êtres humains qui sont une représentation de leur race de leur sexe de leur façon d’exister en général et qui seraient brocardées dans le racisme et le sexisme et l’idéologie qu’ils peuvent véhiculer par leur parole ou leur actes Pour Gérard Biard La démocratie ne peut qu’être laïque, car elle pose entre autres principes que toute loi est discutable et opposable, et qu’aucune n’est intangible. Or, la loi divine se proclame immuable par essence, gravée dans le marbre éternel, non soumise à la critique ou à la remise en question. Elle est donc incompatible avec la démocratie, comme on peut le voir sans peine dans bien des pays qui fondent leurs lois terrestres sur la loi divine. Elle est d’autant plus incompatible que Dieu, dès lors qu’on accepte son entrée sur le terrain politique, est un tyran indéboulonnable. …. Je respecte bien sur votre opinion sur ceux qui s’accommodent en fait de limites à la liberté de presse. Qui sont frileux face à la critique, s’autocensurent, tolèrent mal l’idée de créer un inconfort, désapprouvent les gestes irrévérencieux. La crainte des poursuites nourrit l’hésitation et décourage la prise de risques. Or, la liberté de parole et de presse signifie aussi choquer, bousculer, dire ce que beaucoup voudraient taire ou étoufferTout en respectant la croyance sincère ou la non-croyance des gens, il faut dénoncer vigoureusement et combattre, sans relâche, l’instrumentalisation des religions à des fins politiques. C’est le mal de notre siècle, celui qui menace notre sécurité, notre paix sociale et notre vivre-ensemble.

Répondre
Lili 12 janvier 2015 - 16:13

« luelue »

Il faut lire, se cultiver, réfléchir, comprendre avant de répondre :

Mettre sur un même plan le catholicisme, religion dominante, religion des puissants et l’islam, religion des dominés.
Contrairement à ce qu’on voudrait faire croire, c’était facile et démago de se moquer des musulmanes voilées dans un pays comme la France,

Ben c’est sûr qu’avec de tels simplismes (et une accusation d’inculture au passage, que savez-vous des autres commentateurs ici?), on a vite réponse à tout.
Le catholicisme est depuis des décennies une cible ultra facile, il s’en prend plein la g…, par Charlie Hebdo comme par les autres. Et il est aussi pratiqué par des pauvres et des exclus, même en France. Souvent des immigrés ou descendants d’immigrés latinos ou africains. L’Islam est aussi pratiqué parmi les dominants. Dominants qui d’ailleurs sont pour la plupart, dans notre pays, athées ou agnostiques. Comme stéréotypes, vous vous posez là, emprisonnez bien les musulmans de France dans la case « dominés », ça va leur faire plaisir…
Ca n’est pas difficile et c’est démago , au moins autant, de se moquer des bourgeoises en serre-tête que des femmes voilées, ou des juifs à papillottes. Et ça les blesse, aussi, même si vous vous en fichez parce que être parmi les dominants les rend à vos yeux indéfendables quoiqu’il arrive.

Alors non, une religion = une religion, un parti=un parti. Qu’on s’interroge sur la pertinence d’une caricature, oui. Qu’on accuse CH d’être source de division, aussi. C’est assez vrai.
Mais pas de hiérarchie. Tous les êtres humains, ont droit au même respect… ou aux mêmes caricatures. Et la caricature ça fait mal.
Ce journal était en train de payer ses propres dérives de la manière la plus journalistique qui soit : fuite des lecteurs et faillite.

Et entièrement d’accord avec Taranis.

Répondre
Lirelle 13 janvier 2015 - 10:09

et surtout personne ne vous oblige à acheter ou à lire Charlie Hebdo si ça vous hérisse.

Répondre

Laisser un commentaire