Accueil International La militante féministe saoudienne Loujain al-Hathloul reçoit le prix Vaclav-Havel

La militante féministe saoudienne Loujain al-Hathloul reçoit le prix Vaclav-Havel

par Camille Saint-Cricq

Défendre les droits humains en Arabie saoudite lui a fait passer 1001 jours en prison. Le soutien international est indispensable.

Chaque année depuis 2013, le Conseil de l’Europe décerne le « Václav Havel Human Rights Prize », prix des Droits humains portant le nom de l’homme d’État tchèque, qui récompense des actions exceptionnelles de la société civile.

Et, cette année, ce prix est décerné à Loujain Al-Hathloul, 31 ans, militante saoudienne des droits des femmes présentée comme «l’une des cheffes de file du mouvement féministe saoudien, ayant fait campagne pour mettre fin au système de tutelle masculine, ainsi qu’à l’interdiction faite aux femmes de conduire, et pour une meilleure protection des femmes victimes d’abus dans le Royaume. »

Assignée à résidence dans son pays depuis plus d’un an, Loujain Al-Hathloul a passé 1001 jours en prison. En décembre 2014, elle avait été arrêtée au volant de sa voiture dans son pays. L’Arabie Saoudite interdisait aux femmes de conduire. En 2018, elle a de nouveau été emprisonnée avec d’autres militantes féministes, peu avant que le royaume saoudien autorise finalement les femmes à prendre le volant .

Lire Pour les Saoudiennes, des ouvertures trop symboliques

Le Prix, d’un montant de 60 000 euros, a été remis lors d’une cérémonie en format « hybride » à Strasbourg. La sœur de Loujain, Lina Al-Hathloul a remercié ainsi le jury : « Un soutien international est le seul moyen pour nous de dénoncer les injustices dans mon pays et de protéger les victimes. Merci de nous donner la force de poursuivre notre combat ».

Il y a quelques mois, pour marquer son soutien à Loujain Al-Hathloul, la maire de Paris renonçait à la conférence des capitales du G20 Urban 20, organisée virtuellement depuis Riyad en Arabie saoudite . (lire ici )

Lina Alhathloul a rappelé : « Loujain s’est sacrifiée pour lutter en faveur d’une vie meilleure pour les femmes saoudiennes. En raison de son activisme, elle a été enlevée, emprisonnée illégalement, brutalement torturée, placée à l’isolement pendant des mois, et à présent, condamnée comme terroriste. Depuis des années, le régime saoudien tente de ternir son image, d’effacer tout soutien à son égard et de la faire oublier. Mais plus le temps passe, plus Loujain prouve au monde entier à quel point elle est incroyablement courageuse, résiliente et attachée à ses valeurs », a-t-elle ajouté.

Les trois personnalités nominées cette année pour ce prix par le Conseil de l’Europe étaient impliquées dans la lutte pour les droits des femmes : outre Louhain al-Hathloul,  les Sœurs de l’Ordre Drukpa, de jeunes bouddhistes de l’Himalaya, et la militante congolaise des droits de l’homme Julienne Lusenge.

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com