Accueil CultureCinéma « La norme à Hollywood est d’exclure les femmes et les filles de l’écran »

« La norme à Hollywood est d’exclure les femmes et les filles de l’écran »

par La rédaction
Los Angeles depuis le panneau Hollywood. Par James Gubera sur Flickr

Los Angeles depuis le panneau Hollywood. Par James Gubera sur Flickr

Dans les films hollywoodiens, seuls 3 personnages à texte sur 10 sont des femmes, relève la dernière étude de l’universitaire Stacy Smith. Après l’âge de 40 ans, les actrices sont « une espèce menacée ».

« Les inégalités dans les 700 principaux films » des dernières années aux Etats-Unis. C’est la dernière étude (ici en anglais) menée par Stacy Smith, de l’université de Californie du sud. Chaque année, elle analyse la place des femmes dans les 100 films hollywoodiens ayant réalisé le plus de recettes. Entre 2007 et 2014 (à l’exception de 2011), ce sont ainsi 700 films qui ont été examinés à la loupe.

Bilan : sur les 30 835 personnes à texte, 30,2% sont des femmes. Soit un ratio de 2,3 hommes pour une femme. L’année 2014 est même la pire depuis 2007, avec seulement 28,1% de personnages à texte féminins. Seuls 5 films sur 100 en 2014 mettaient en scène plus de femmes que d’hommes. « Clairement, la norme à Hollywood est d’exclure les femmes et les filles de l’écran », assène l’étude.

Les personnages féminins sont également bien davantage sexualisés que les personnages masculins. Autant de constats pas vraiment nouveaux. On les trouvait déjà dans une infographie largement médiatisée fin 2013, qui s’appuyait d’ailleurs sur les travaux de Stacy Smith.

Voir : Moins visibles sauf nues, au cinéma

« Sans surprise » non plus, cette dernière étude confirme que plus les actrices sont âgées, moins elles sont visibles à l’écran. Une fois quadragénaires, elles deviennent « une espèce menacée ».

Sur les 9 522 personnages âgés de 40 à 64 ans, moins d’un quart (21,8%) sont des femmes (et seulement 19,9% en 2014). Sur les 100 principaux films de 2014, aucune femme de plus de 45 ans n’a tenu un rôle principal.

Les différences d’âges entre acteurs et actrices ont d’ailleurs été soulignées ces derniers mois dans la presse (on en parlait ici). Pas plus tard que le 31 juillet, le site Vocativ observait qu’au fil des films « Mission : Impossible » (du premier en 1996 au cinquième qui s’apprête à sortir en France), l’acteur principal Tom Cruise a vieilli de deux décennies, mais sa partenaire principale est toujours une trentenaire. D’où une différence d’âge qui n’a cessé s’augmenter. De 2 ans en 1996 à… 22 ans en 2015.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Femmes au cinéma, petite place sur grand écran

« La » femme et le grand écran, un texte de Virginie Despentes

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire