Accueil SagaInitiatives La « révolte des femmes arabes » s’affiche en grand pour le 8 mars

La « révolte des femmes arabes » s’affiche en grand pour le 8 mars

par La rédaction
rvolte-des-femmes-arabes

Affiche à Tunis, avenue du 7 novembre

L’opération en images menée sur internet depuis quelques mois a pris la forme d’affiches grand format, ce matin, dans plusieurs villes arabes.


 

Loin des escarpins rouges ou autres séances de maquillage, c’est une initiative qui fait sens, pour la journée internationale des droits des femmes.

Ce vendredi 8 mars au matin, plusieurs bâtiments de grandes villes arabes – Sana’a au Yémen, Beyrouth au Liban, Le Caire en Egypte, Tunis, Benghazi en Libye, Tanger au Maroc, Ramallah en Palestine et Amman en Jordanie – affichaient de gigantesques visages de femmes porteurs de messages :
dire que le corps des femmes n’est pas tabou ; dire non à la violence sexuelle, non aux tests de virginité ; clamer leur droit à donner leur nationalité à leur mari et enfants ; affirmer leur volonté de participer à la construction de leurs pays comme elles ont participé aux révolutions ; appeler les hommes et les femmes à travailler ensemble pour libérer la femme et la société dans une atmosphère d’indépendance et de sécurité.

Il s’agit là d’une initiative du mouvement « Révolte des femmes dans le monde arabe », soutenue par plusieurs activistes bénévoles et indépendants et plusieurs organisations. Le mouvement s’est d’abord fait connaître sur internet, par l’intermédiaire d’une page Facebook (Voir : La révolte numérique des femmes arabes) sur laquelle chacun et chacune est invité à afficher son soutien aux femmes de la région. Déjà, le 12 février, il était sorti une première fois de l’espace virtuel pour dénoncer, place Tahrir au Caire, les violences sexuelles.

 

Le site (en anglais) de la Révolte des femmes dans le monde arabe

La page Facebook (en arabe, français et anglais)

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

florence larroque 13 mars 2013 - 07:38

Magnifique et courageux

Répondre

Laisser un commentaire