Accueil International La Russie réinvente le blasphème pour les « Pussy Riot »

La Russie réinvente le blasphème pour les « Pussy Riot »

par La rédaction

Les trois «Pussy Riot» qui avaient interprété une danse anti-Poutine dans le chœur de la cathédrale moscovite du Christ-Sauveur la veille de l’élection présidentielle, sont poursuivies pour… Blasphème.


« Elles ont attenté au mystère sacramentel de l’église (…) humilié, d’une manière blasphématoire, les fondements séculaires de l’Église orthodoxe russe » reproche l’acte d’accusation repris par Le Figaro. Une régression alors que l’ONU a réussi péniblement, il y a à peine plus d’un an à faire en sorte que la « diffamation des religions » ne fasse plus partie du vocabulaire du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU. « Depuis la chute de l’URSS, les liens entre l’Église orthodoxe et l’État n’ont fait que se renforcer, particulièrement après l’accession de Kyrill au patriarcat de Moscou en 2009. » rappelle le correspondant du Figaro. Les jeunes femmes risquent jusqu’à 7 ans de prison.

 

Lire aussi dans les nouvelles NEWS

L’ONU abandonne le concept de blasphème

Les Pussy Riot, « prisonnières politiques » russes, restent en prison

En Russie, le féminisme punk mène en prison

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

Marie Joelle 22 juillet 2012 - 11:32

C’est aberrant qu’a l’heure actuelle on puisse encore utiliser le terme de « blaspheme ». Nous ne sommes plus au Moyen Age. La Russie va-t-elle se comporter maintenant comme les pays musulmans ? Apres la revolution de 1917 et le communisme, ca la fout mal !
Ces chanteuses ont le droit de s’exprimer, elles ont le droit d’etre en desaccord avec Poutine et de le manifester de maniere pacifique. Ici en France on peut se moquer du President de la Republique, certains vont meme tres loin (je ne les approuve bien sur pas, le president a ete elu par les francais), et on ne va pas en prison pour ca.
De plus ces femmes n’ont pas attaque du tout la religion ; elles s’adressent a la mere de Dieu ! Ou est le blaspheme ? Si elles sont croyantes elles ont le droit de demander a la Vierge de chasser Poutine en chansons !
Est-ce que des concerts dans des eglises sont blasphematoires ?

En Russie, il n’existe pas de « religion d’etat » que je sache ! Que les gens soient libres de croire ou pas ou de pratiquer ou pas.

Donc, liberez ces femmes qui n’ont, de plus, pas attaque la religion.

Répondre

Laisser un commentaire