Accueil Culture L’Académie des César enfin démocratique et paritaire

L’Académie des César enfin démocratique et paritaire

par La rédaction

Clap de fin pour Roman Polanski. L’instance de consécration du cinéma ne compte que des élu.es. Exit les « membres de droit ». Fin de l’entre-soi masculin.

C’est l’effet le plus visible de la nouvelle composition de l’Académie des Cesar : Roman Polanski n’en fait plus partie. Le réalisateur protégé par l’ancien monde masculin du 7ème art, malgré des condamnations et accusations pour des agressions sexuelles, ne fait plus partie de l’aventure.

L’assemblée générale de l’Association pour la promotion du cinéma (APC) sera désormais constituée des 164 membres élus par les 4 300 membres de l’Académie : 82 hommes et 82 femmes. Les 18 « membres de droit » qui siégeaient jusqu’alors en raison de leurs prix et récompenses passés n’y figurent plus. Cette ultime modification a été adoptée le 10 novembre par une écrasante majorité de 134 voix et s’applique immédiatement, a précisé la nouvelle direction , qui « parachève ainsi son objectif premier de rénovation ».

Sous l’impulsion de Véronique Cayla, ancienne  dirigeante d’Arte et du CNC, élue présidente fin septembre, cette institution fait entrer le cinéma dans une nouvelle ère.  Parce que l’Académie des César adoube, ou non, les films qui forgent notre imaginaire collectif, elle ne pouvait continuer de cultiver un entre-soi masculin orientant ses choix vers des films qui perpétuent le sexisme.  

« Pas d’honneur pour les violeurs » scandaient des manifestantes à chaque fois qu’un tapis rouge était déroulé à Polanski tandis que les amis du réalisateur, dont Alain Terzian, l’ancien patron de l’Académie, voulaient distinguer l’homme et son œuvre.

C’est l’aboutissement d’un très long combat culturel mené notamment par « la barbe », les Nouvelles News a suivi l’évolution . Quelques archives :

CÉSAR ET POLANSKI : LE MAUVAIS SCÉNARIO SE POURSUIT (septembre 2020)
CÉSAR : ET À LA FIN, ILS TRIOMPHÈRENT. FORESTI « ECŒURÉE » (2020)
DÉMISSIONS À L’ACADÉMIE DES CÉSAR, DIVERSITÉ ATTENDUE (février 2020)
POLANSKI  DÉJÀ VICTORIEUX AUX CÉSAR (janvier 2020)
TRIBUNAL MÉDIATIQUE, L’HOMME/ L’ŒUVRE, POLANSKI, HAENEL… QUESTIONNONS LES QUESTIONS (2019)
POLANSKI ET L’IMPUNITÉ TRIOMPHANTE (2017)

THIERRY FRÉMAUX : « CANNES N’EST QUE LE BOUT DE LA CHAÎNE » (2015)

CANNES : LE SYLLOGISME DU MÉPRIS (2012)
POLANSKI LIBRE, DES PÉTITIONNAIRES HEUREUX, UNE VICTIME OUBLIÉE (2010)
Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire