Accueil Culture Larousse contraint de revoir ses « pépites sexistes »

Larousse contraint de revoir ses « pépites sexistes »

par Camille Saint-Cricq

Présidente, guerrière… « Femme de » ou réduites à leur sexe, le dictionnaire (mal)traite le féminin des mots qui empiètent sur des territoires réputés masculins… et se reprend.

« Présidente : la femme du président »… @PepiteSexiste a copié cette définition du dictionnaire Larousse en ligne, et, ironiquement, a suggéré : «  Vous pourriez mettre cette capture d’écran en illustration de la définition de « sexisme »  @LAROUSSE_FR »  Cette définition  figurait dans la version en ligne du dictionnaire jusqu’au  7 février dernier.

 

Du coup, les internautes qui suivent l’association Pépite sexiste ont partagé d’autres pépites, toujours chez Larousse. «Guerrier : personne qui fait la guerre. » Et Guerrière ? Hé bien selon le même dictionnaire, ce n’est pas le féminin de guerrier. Sa définition : « Jeune fille, jeune femme qui revendique avec agressivité et violence sa place dans la société. Militante infatigable de la condition féminine. » Un tel amas de stéréotypes en quelques lignes qu’il est difficile de les démêler. Pourquoi jeune ? Pourquoi réduire les combats des « guerrières » au combat pour leur condition de femmes tandis que l’homme serait sur des fronts plus nobles ?…

Une boulangère est réduite au rang de « femme du boulanger qui travaille à la boutique »

A l’inverse, que donnent, au masculin, les noms de métier traditionnellement occupés par des femmes ?  « Infirmier » n’est pas le mari d’une infirmière. Et « sage-femme » ? l’écriture inclusive n’est pas arrivée jusqu’au Larousse qui commence sa définition par le mot « Praticien » et signale que « depuis 1982, la profession est ouverte aux hommes [hommes sages-femmes]. » précisant qu’on dit alors  « un homme sage-femme. »

Les définitions de « Maître » et « Maîtresse » ont de quoi faire dresser les cheveux sur la tête. Après une définition commune aux deux mots, viennent les exemples et les spécificités. La version « Littéraire » précise : « Personne qui commande à des domestiques, des serviteurs, etc. : Les maîtres rentrent au château ». Et « Maîtresse » est une « Femme avec laquelle un homme a des relations amoureuses et sexuelles en dehors du mariage. (En ce sens, le masculin est amant.) »

Mais encore une fois grâce à Internet, aux réseaux sociaux et à celles qui en font un bon usage, les responsables du dictionnaire ont été interpellés et ont réagi. Sur un seul mot pour l’instant. En ligne désormais une seule et même définition pour les mots « président » et «présidente » : « Personne qui préside … » 

Le dictionnaire pourra quand même garder son ancienne définition pour illustrer le mot sexisme…  Ou bien renvoyer sur « guerrière » par exemple.

Ajout le 15 février : La définition de « guerrière » a aussi été revue : Désormais traité avec « guerrier », la mot a ajouté le terme « vieilli » en rouge aux définitions qui posaient problème, ce qui donne :

« guerrier, guerrière

  • Littéraire. Personne qui fait la guerre.

  • Vieilli. Jeune fille, jeune femme qui revendique avec agressivité sa place dans la société.

  • Vieilli. Militante féministe.» 

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire