Accueil CultureCinéma Lars von Trier, roi du marketing

Lars von Trier, roi du marketing

par Isabelle Germain

ensembleLVTL’année 2014 s’ouvre avec le nouveau film de Lars von Trier, Nymphomaniac, un premier volet de deux heures, qui sera suivi d’un second le 25 janvier prochain. Avant même d’avoir vu ces deux œuvres, une chose est déjà certaine : Lars von Trier sait faire parler de lui. (La non-critique du mardi de Valérie Ganne)


Lars von Trier est un des rois du cinéma : puissant dans son pays (le Danemark), mais aussi au festival de Cannes où il a gagné la Palme d’or avec Dancer in the Dark en 2000. C’est aussi un roi du marketing qui sait parfaitement faire parler de lui, en bien ou en mal : phobique de l’avion, dépressif, il aime être politiquement incorrect comme voici deux ans à Cannes lors de la conférence de presse de Melancholia où il affirma « comprendre Hitler » avant de se faire virer du festival. La gestation de chacun de ses films est entourée d’un grand secret et le talent de mise en scène du cinéaste réside aussi dans la gestion de sa communication. Depuis un an, les informations parcimonieuses se succèdent : on apprend que Lars a écrit pour Charlotte Gainsbourg, co-héroïne d’Antichrist et de Melancholia, actrice qui en redemande quand il s’agit de prendre des risques. Puis que Nymphomaniac, sous titré Forget about Love, raconte la vie sexuelle débridée et compulsive de Joe, de son adolescence à ses 50 ans, incarnée d’abord par Stacy Martin puis par Charlotte Gainsbourg. Cet été quelques premiers teasers sont apparus sur youtube. Les rumeurs ont été soigneusement entretenues par de nouveaux extraits, une première bande-annonce, puis des affiches de chacun des acteurs mimant l’orgasme, jusqu’à l’Annonce par Lars Von Trier himself qu’il abandonnait le montage de son film. Suivie d’une nouvelle Annonce confirmant qu’il autorisait une version courte de Nymphomaniac en consentant à laisser couper quelques scènes. Sur le site du film, voici la version officielle de la productrice : « Sur le plan technique, les changements dans la version abrégée se résument à la coupe des gros plans de parties génitales les plus explicites et le film a été ramené, en accord avec Lars von Trier, à une durée qui a été décidée en collaboration avec les diverses parties prenantes du film : à savoir, deux films de deux heures chacun.» Et non un unique opus de 5h30, qui pourrait d’ailleurs faire l’objet d’une sortie ultérieure. Le 12 décembre dernier, une séance de presse unique pour le premier volet est organisée à Paris pour des journalistes chauffés à blanc mais sous embargo jusqu’au 17 décembre. La rumeur (non pardon, on dit le buzz) sur Twitter s’intensifie. Les avis divergent assez pour titiller le spectateur averti qui souhaitera bien vite juger par lui-même : entre « un long résumé de match de foot sans buts », « dix minutes de sexe sur deux heures » et « un hommage à Solaris de Tarkovski » difficile d’imaginer à quoi peut ressembler ce premier volet. En tous cas, les ingrédients destinés à éveiller l’intérêt sont présents : la révélation d’une jeune actrice, une brochette de stars qui donnent de leur personne, des performances techniques (les visages des acteurs auraient été incrustés sur des corps de hardeurs professionnels pour les scènes les plus chaudes). Marketing encore, la première version montrée à Copenhague l’a été le jour de Noël. Marketing toujours, il y a déjà un mini scandale en Italie où le film ne devrait pas sortir du tout, quand en France il n’est interdit qu’aux moins de douze ans. Et pour couronner le tout, la version originale (donc non « censurée ») de Nymphomaniac dans son entier sera projetée au prochain festival de Berlin en février. Sans aucun doute, ce sera une belle occasion d’en parler encore…

 

Nymphomaniac de Lars Von Trier, avec Charlotte Gainsbourg, Stellan Skarsgård, Stacy Martin, Shia LaBeouf, Christian Slater, Jamie Bell, Uma Thurman, Willem Dafoe, Mia Goth, Sophie Kennedy Clark, Connie Nielsen, Michaël Pas, Jean-Marc Barr, Udo Kier.

Part 1 : 1er janvier 2014 Part 2 : 29 janvier 2014

Site officiel : www.nymphomaniacthemovie.com

Illustration : partie de « ensemble » par Casper Segers


Lire aussi dans Les Nouvelles NEWS

 

Toutes les critiques ciné

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire