Accueil Politique & SociétéFamilles Le congé paternité s’invite dans la campagne législative au Royaume-Uni

Le congé paternité s’invite dans la campagne législative au Royaume-Uni

par Arnaud Bihel

Le Parti travailliste entend doubler la durée du congé paternité et mieux le rémunérer.


A 100 jours des élections législatives au Royaume-Uni, la parentalité est à l’ordre du jour. Le Parti travailliste, au coude à coude dans les sondages avec le Parti conservateur au pouvoir, a annoncé lundi 9 février un nouveau projet : le doublement du congé paternité.

C’est ce même parti qui avait instauré, en 2003, un congé paternité de deux semaines ; les travaillistes promettent de le porter à quatre semaines. Dans le même temps, la rémunération des jours de congé serait augmentée de façon substantielle, car le montant actuel n’encourage pas les pères à cesser le travail. Aujourd’hui seuls 55% des pères prendraient leurs deux semaines de congé paternité.

« De nombreux pères veulent jouer un rôle actif dans les première semaines, cruciales, de la vie de leur enfant. Cela va les aider », a commenté le leader des travaillistes Ed Miliband.

Mais l’idée irrite déjà des responsables patronaux, qui y voient un préjudice pour les entreprises. Ce à quoi réplique Rachel Reeves, chargée des questions d’emploi au Parti travailliste : « C’est exactement ce qu’on avait l’habitude d’entendre à propos du congé maternité ».

C’est en avril que doit entrer en vigueur le nouveau congé parental « flexible », porté par le vice-premier ministre Nick Clegg, libéral-démocrate, allié des conservateurs au pouvoir. Il permettrait aux hommes de prendre jusqu’à un an de congé à la naissance d’un enfant (Voir : La Grande-Bretagne choisit la flexibilité pour le congé parental). La mesure, toutefois, ne semble guère emballer les pères, là encore pour des raisons financières ; c’est ce que montrait un sondage en décembre. Ce mardi, justement, Nick Clegg doit tenir un discours pour les inciter à utiliser ce congé.

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Les ‘cojones’ des pères qui s’occupent des enfants

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire