Accueil Sport Le judo, à son tour, accepte le voile

Le judo, à son tour, accepte le voile

par La rédaction

En quelques jours, la fédération internationale de judo est revenue sur ses principes : la concurrente saoudienne aux JO pourra combattre voilée.


 

Il fallait s’y attendre : la judokate saoudienne Wodjan Shahrkhani a été autorisée à porter un voile lors de son épreuve olympique, prévue vendredi 3 août dans la catégorie des +78kg. Approuvé par toutes les parties (Fédération internationale de judo, Comité international olympique et comité olympique saoudien), le compromis trouvé sur la façon dont elle pourra couvrir sa tête (dont les détails n’ont pas été dévoilés) « garantit un bon équilibre entre la sécurité et les considérations culturelles », indique la Fédération internationale de judo (IJF).

Le port du hijab était jusque là interdit dans les compétitions de judo, autant pour des raisons de sécurité qu’« en accord avec les principes et l’esprit du judo », indiquait jeudi encore le président de l’IJF.

Mais, dimanche, le père de la judokate avertissait dans un journal saoudien que Wodjan Shahrkhani quitterait les Jeux si elle ne pouvait concourir sous un voile. La Fédération internationale de judo a donc reculé, comme l’avait fait peu avant la Fédération internationale de football.

Wodjan Shahrkhani est l’une des deux saoudiennes à concourir, pour la première fois, aux Jeux olympiques, à l’issue de longues tractations. L’autre saoudienne, Sarah Attar, qui courra le 800m, devrait aussi porter un voile lors de sa course. Le comité olympique saoudien avait indiqué que ses deux athlètes devraient, à Londres, « s’habiller avec modestie, être accompagnées par un gardien mâle et ne pas se mêler aux hommes ».

A la veille de l’ouverture des JO, des associations rappelaient lors d’une manifestation à Londres que l’autorisation du voile contrevient à l’esprit olympique, en ne respectant pas la neutralité du sport.

 

Lire aussi : notre dossier JO 2012

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

11 commentaires

Jeanne 31 juillet 2012 - 14:19

Que deviendra notre société dans 20, 30 ans pour nos filles ? Ca me fait peur pour les générations futures.

Répondre
Hubert 31 juillet 2012 - 14:25

« Jeanne »
Ca me fait peur pour les générations futures.

Il est sûr que ça craint !
Alors son père commande et tout le monde obéit !
Je n’arrive pas à comprendre comment on peut accepter ça et le considérer comme un progrès pour la cause féminine.

Répondre
Lili 31 juillet 2012 - 16:24

J’espère qu’il y aura une manif devant la salle de judo le jour des épreuves et des pancartes dans les tribunes pour dénoncer ce fait. La menace de la faire quitter les JO si elle ne peut porter le voile indique clairement qu’elle n’est pas libre, que ce n’est pas sa décision à elle.

Répondre
assad 31 juillet 2012 - 21:36

ISLAM PLUS FORT QUE TOUT

Répondre
Aywen 31 juillet 2012 - 23:05

En tant que judoka je trouve cela inamissible , la judo est une culture japonaise , autoriser ces aller à l’encontre de cette culture et des lois d’universalité des JO.

Ma soeur qui fait de la natation va peut être faire ses compétitions en coiffe bigouden tient

A quand une épreuve de lynchage de pierre aux JO
Sincèrement un sportif en colère

Répondre
Soyer 31 juillet 2012 - 23:56

Son père la retire?
Bonjour le message. Outre le fait que je soit de sexe masculin, je trouve choquant le message envoye au femmes et aux populations de sportifs. Le propriétaire retire sa pouliche, le maître interdit à son esclave, droit de vie droit de tout, c est Cela qui me fait le plus réagir, et l acceptation au chantage par les instances est une complicité à la dictature des hommes sur les femmes déguisé en tradition cultuelle. La population sous cette influence s accroît au regard des derniers printemps arabes, et cela n est pas fini. Mesdames, sachez que beaucoup d hommes sont de votre côté. Ne vous laissez pas faire, et montrez quant vous ne risquez pas votre vie, votre desacord. Bon courage.

Répondre
juliette 1 août 2012 - 06:52

« Jeanne »
Que deviendra notre société dans 20, 30 ans pour nos filles ? Ca me fait peur pour les générations futures.

ravie de ne pas être grand mère quand je vois l’évolution de la société

la judokate en face aura t elle le droit de s’accrocher au voile au moins ?

Répondre
bobette 1 août 2012 - 10:52

bonjour, inadmissible , combattre avec un foulard!! Et pourquoi pas aussi interdire le public masculin pendant son combat tant qu’on y est!!! L’Arabie Saoudite?? ça sent la pression pécuniaire???!!!

Répondre
dominique 2 août 2012 - 07:02

Une mairie qui a l’initelligence d’embaucher des mohammed sans se demander s’ils font le ramadan, très probablement mettre en avant les stagiaires garçons et rabaisser (voire insulter) les stagiaires filles, au détriment de la sécurité, des fédérations qui acceptent le voile : le problème semble celui du laisser aller, de l’acceptation… C’est décidement le monde des moins que rien : espérons que quelques hommes manifesteront lors de l’épreuve… et bien entendu nombre de femmes. J’en doute, étant donné le silence d’une salle pleine à l’annonce du respect de la parité !

Répondre
Béa 3 août 2012 - 06:27

« assad »
ISLAM PLUS FORT QUE TOUT

« Argent – saoudien » + fort que tout, non ???

Répondre
AHIMSA 3 août 2012 - 08:54

« Soyer »
Son père la retire?
Bonjour le message. Outre le fait que je soit de sexe masculin, je trouve choquant le message envoye au femmes et aux populations de sportifs. Le propriétaire retire sa pouliche, le maître interdit à son esclave, droit de vie droit de tout, c est Cela qui me fait le plus réagir, et l acceptation au chantage par les instances est une complicité à la dictature des hommes sur les femmes déguisé en tradition cultuelle. La population sous cette influence s accroît au regard des derniers printemps arabes, et cela n est pas fini. Mesdames, sachez que beaucoup d hommes sont de votre côté. Ne vous laissez pas faire, et montrez quant vous ne risquez pas votre vie, votre desacord. Bon courage.

Merci, Monsieur, pour votre soutien.

Répondre

Laisser un commentaire