Accueil MédiasNumérique Le livre noir du sexisme geek

Le livre noir du sexisme geek

par La rédaction
pubsnintendo

Une des dernières publicités de Nintendo pour le jeu New Super Mario Bros 2

De l’obsession des seins aux pratiques d’exclusion des filles, une gameuse décortique la misogynie à l’œuvre dans la « geekosphère ». Débat garanti.

C’est un dossier à charge. Le « sexisme chez les geeks » passé à la moulinette par Mar_Lard, gameuse et féministe, dans un (très) long billet publié le 16 mars sur le blog ‘Ça fait genre’. L’auteure y décortique « la réalité du sexisme geek, dans le détail ».

Objets

Et son constat est sans appel : si au moins quatre joueurs sur dix sont des joueuses, les femmes représentées « dans la geekosphère n’existent qu’en tant que jouets, à la disposition des hommes. » Et, tant qu’à faire, avec une poitrine avantageuse. Le sexisme est véhiculé par l’industrie du jeu vidéo mais aussi par la presse spécialisée (qui « s’accroche désespérément à son cœur de cible, l’ado masculin hétérosexuel travaillé par ses hormones ») et la « communauté » des joueurs, souligne la blogueuse, une multitude d’exemples à l’appui. Et l’homophobie n’est jamais bien loin de la misogynie.

Exclusion

Si l’exclusion des joueuses prend une forme implicite quand les femmes sont reléguées au rang d’objets, elle peut aussi s’exprimer franchement. Celles qui dénoncent cet état de fait s’exposent aux insultes tandis que se développe le concept de Fake Geek Girl (« Fille Faussement Geek ») destiné à décrédibiliser celles qui se revendiquent de cet univers.

Déni

« Les communautés anglophones se sont emparées du sujet depuis un moment ; la récurrence des incidents ne laisse plus de place au déni », note la gameuse. Référence, entre autres, aux attaques dont l’américaine Anita Sarkeesian a été l’objet l’an dernier pour son travail sur l’image des femmes dans la culture populaire (Voir : Jeux vidéo, stéréotypes et trolls sexistes).

En revanche, il existe une « exception française » du déni, estime Mar_Lard. En France, « les geeks machos […] perpétuent allègrement leurs pratiques d’exclusion. »

Entre-soi

Et le phénomène ne concerne pas que le petit monde du jeu vidéo. Mar_Lard raconte aussi comment elle a abandonné les « chans de programmation sur IRC » à force de subir des remarques sexistes. Idem pour la « communauté du logiciel libre ». Conséquence : les échanges dans l’univers geek restent confinés dans un entre-soi masculin. Il est temps de « bousculer ce statu quo puant qui règne sur notre culture », lance la gameuse. En tout cas le débat est (re)lancé ; en quelques jours le dossier a provoqué des centaines de commentaires.

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

5 commentaires

5 commentaires

hic 18 mars 2013 - 15:05

Mar-lard fait également référence dans son article à la réaction du parti pirate après la réaction scandaleuse d’un membre du parti pirate après qu’une membresse ait dénoncé une agression sexuelle dont elle venait d’être victime. Elle parle aussi de la réaction très légère du parti pirate face à cette affaire. Cet article de mar-lard en tout cas est fort bien documenté, je le recommande vivement.

Répondre
Jnet 18 mars 2013 - 18:46

« hic »
Mar-lard fait également référence dans son article à la réaction du parti pirate après la réaction scandaleuse d’un membre du parti pirate après qu’une membresse ait dénoncé une agression sexuelle dont elle venait d’être victime. Elle parle aussi de la réaction très légère du parti pirate face à cette affaire. Cet article de mar-lard en tout cas est fort bien documenté, je le recommande vivement.

Oui ! Il faut aller lire cet article, fut-ce en plusieurs fois et même (voire surtout) si l’on n’est pas de culture geek soi-même. Il y a de quoi clouer le bec de tou-te-s celles et ceux qui pensent que le féminisme est un combat dépassé. Bien que sans illusion quant à l’actualité du combat contre le paternalisme et la domination masculine, je me suis quand même pris une claque.

Répondre
hic 18 mars 2013 - 19:40

« Jnet »

Oui ! Il faut aller lire cet article, fut-ce en plusieurs fois et même (voire surtout) si l’on n’est pas de culture geek soi-même. Il y a de quoi clouer le bec de tou-te-s celles et ceux qui pensent que le féminisme est un combat dépassé. Bien que sans illusion quant à l’actualité du combat contre le paternalisme et la domination masculine, je me suis quand même pris une claque.

(Seriez pas sur arretsurimage, par hasard (y suis en tant que rocapel)?)

Répondre
ChrisVox 20 mars 2013 - 10:34

Merci de modifier le lien qui est sensé mener vers l’article de Mar- Lard, il reconduit à l’article des Nouvelles News.

Répondre
arnaudbihel 20 mars 2013 - 11:29

« ChrisVox »
Merci de modifier le lien qui est sensé mener vers l’article de Mar- Lard, il reconduit à l’article des Nouvelles News.

En effet. Merci de l’avoir signalé. C’est réparé.

Répondre

Laisser un commentaire