Léonore Confino : la poésie et l’acide

Confino
Léonore Confino (à gauche) avec Catherine Schaub

Léonore Confino présente à Avignon Building, une comédie corrosive sur le monde du travail. Elle y a mis ses expériences, entre vertige et improvisation.


 

Une hôtesse d’accueil nouvellement embauchée, une comptable à bout de nerfs, une employée souffre-douleur : dans Building, Léonore Confino joue plusieurs rôles mais avant tout celui d’auteure. Cette pièce « acide, lucide et poétique », selon sa metteuse en scène Catherine Schaub, montre le quotidien d’une entreprise où la tension monte petit à petit jusqu’à l’étouffement.

Building a été inspiré par plusieurs expériences de Léonore Confino…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php