Accueil Eco & Social Les hommes, les femmes et la tech : questionnons les questions

Les hommes, les femmes et la tech : questionnons les questions

par La rédaction

« Les hommes peuvent-ils être aussi doués que les femmes dans les métiers de la tech ? » ce n’est pas la question qui a été posée dans un récent sondage. Dommage !  

Mais quelle mouche a donc piqué l’organisme de formation spécialisé dans les métiers du numérique Ironhack ?  Entre le 16 et le 28 mars 2022, à l’occasion de la Journée Mondiale de la Femme Digitale du 17 avril 2022, il est allé demander à plus de 3870 personnes si elles pensaient « que les femmes peuvent être aussi douées que les hommes dans les métiers liés au numérique ? » Et bien sûr il s’est trouvé 41 % de français.es pour répondre par la négative.

Et si on avait demandé à ces Français.es s’ils/elles pensaient que les hommes arrivaient à la hauteur des femmes ? Peu importe la réponse, la question aurait contré un stéréotype tandis que celle qui a été posée le conforte.

La seule réaction à la question « Pensez-vous que les hommes peuvent être aussi doués que les femmes dans les métiers liés au numérique ? » pourrait faire bouger les mentalités en interrogeant celles et ceux qui sourient révélant ainsi leurs propres préjugés.

Récemment, Sista a posé aux hommes des questions que les journalistes posent habituellement aux femmes. Bien plus efficace pour remettre en question le stéréotype !

Lire : « C’EST QUOI VOTRE MORNING ROUTINE ?… » LES QUESTIONS QUI TUENT LES CARRIÈRES DES FEMMES

Le communiqué de presse présentant les résultats du sondage Ironhack dit que le « facteur culturel » joue un rôle important dans la mise à l’écart des femmes dans les métiers de la tech.

Ironhack, rappelle que les femmes ne représentent que 17 % des effectifs dans les nouvelles technologies. 3 raisons sont avancées pour expliquer cette inégalité : « 74 % pensent que les femmes ne sont pas élevées ou éduquées pour s’intéresser à ces métiers et 71 % qu’il y a beaucoup plus d’hommes qui postulent et donc moins de place pour les femmes. Enfin, 55 % estiment que les femmes se sentent illégitimes pour ces métiers et se tournent donc vers d’autres secteurs. »

Et du côté des 41 % qui pensent que les femmes ne sont pas capables de travailler dans le secteur Tech, ils s’accrochent à une croyance stupide et indigne de scientifiques : 76 % affirment que les hommes sont naturellement plus doués pour l’informatique. Du coup, 58 % des Français affirment qu’ils n’inciteraient pas leur fille à s’orienter vers une formation technologique.

« Il faut encore agir largement sur les mentalités et prouver que les femmes sont tout autant efficaces dans la Tech que les hommes… Si ce n’est plus ! »assure Manon Pellat, la directrice de Ironhack. Agir sur les mentalités en « questionnant les questions » que l’on pose dans ce genre de sondage peut-être ?

Lire aussi dans Les Nouvelles News

LES QUESTIONS QUI TUENT L’ENTREPRENEURIAT FÉMININ

SÉGOLÈNE ROYAL EST « AUTORITAIRE », BERNARD CAZENEUVE A « DE L’AUTORITÉ »

TRIBUNAL MÉDIATIQUE, L’HOMME/ L’ŒUVRE, POLANSKI, HAENEL… QUESTIONNONS LES QUESTIONS

UNE QUESTION SUR LE VIOL SUSPENDUE SUR TWITTER

Laisser un commentaire