Accueil Politique Les instances dirigeantes du Medef se féminisent un peu

Les instances dirigeantes du Medef se féminisent un peu

par La rédaction

Le nouveau président a voulu que le cortège de dix personnalités qualifiées retenues pour siéger au Conseil exécutif soit paritaire.

L’ambition n’était pas évidente a priori. Lorsque le nouveau président du syndicat des patrons a remercié, sur twitter, celles et ceux qui l’avaient élu à la tête du Medef, la « photo de famille » alignant anciens et futurs dirigeants était très old school avec une seule femme perdue au milieu de patrons cravatés.

Cette femme, Dominique Carlac’h, était d’ailleurs la seule candidate à la présidence du Medef sur la ligne de départ mi-mars dernier. (voir : Dominique Carlac’h, une candidate pour la présidence du Medef) Et ce fut, pour le Medef un très long cheminement que de songer à la parité (voir : Afep/Medef : 7 hommes, 1 femme chez les contrôleurs de la parité)

Mais cette fois-ci, le nouveau président, Geoffroy Roux de Bézieux, veut « mettre le Medef en phase avec ce monde qui change ». Il n’a pas exactement prononcé ces mots, dans son discours, pour parler de parité mais de l’évolution de l’économie et des entreprises puisqu’à l’issue de son mandat « en 2023, nous serons entrés de plain-pied dans le quatrième âge du numérique ».

Toujours est-il qu’il a voulu la parité pour composer le nouveau groupe des personnalités qualifiées (PQ…) siégeant au Conseil exécutif du Medef : cinq femmes et cinq hommes. Ensuite pour l’ensemble de ce Conseil exécutif, c’est une autre affaire puisque ce sont les présidents de diverses fédérations et représentants des Medef territoriaux qui y siègent. Et dans ces deux cortèges on ne compte au total que cinq femmes sur 34 personnes. Avec les PQ , ce sont donc 10 femmes sur 44 membres.

Lire aussi dans Les Nouvelles NEWS

Au MEDEF aussi le numérique est masculin

Le Medef lauréat de l’épididyme d’or

Futur patron du MEDEF cherche femmes

Pas de candidates ?

L’argument de l’ascenseur, fake news anti-féministe à répétition

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire