Les IVG intégralement remboursées

par La rédaction

Selon Les Echos cette mesure, qui était une promesse de campagne du président, sera officialisée lundi.


 

L’interruption volontaire de grossesse (IVG) sera bientôt prise en charge à 100 % par l’assurance-maladie. Selon Les Echos, le gouvernement s’apprête à concrétiser cette promesse de campagne de François Hollande.

« La mesure devrait figurer dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013, présenté lundi », précise le quotidien économique, soulignant que « cette disposition emblématique aura un coût limité », de l’ordre de 15 millions d’euros par an pour l’assurance-maladie.

Actuellement, seules les bénéficiaires de la CMU voient l’acte d’IVG remboursé intégralement. Pour les autres, il l’est à 70% (pour l’IVG médicamenteuse, tarifée autour de 200 euros) ou 80% (pour l’IVG chirurgicale, qui coûte jusqu’à 450 euros).

François Hollande avait fait une autre promesse de campagne : « que tous les établissements hospitaliers [publics] de notre pays puissent être dotés d’un centre IVG ». Le nombre de centres hospitaliers dotés d’un centre IVG est passé de 729 en 2000 à moins de 600 en métropole en 2009. Ce qui « constitue indiscutablement une restriction dans les possibilités de choix de femmes », relevait en 2009 l’Inspection générale des affaires sociales.

 

Partager cet article

1 commenter

hic 27 septembre 2012 - 13:17

Bonne nouvelle (c’est pas trop tôt).
Je ne me souviens pas avoir lu ici d’article sur le déremboursement récent de la stérilisation volontaire pour les moins de 40 ans (ce qui instaure une inégalité entre femmes).

Répondre

Laisser un commentaire