Accueil Culture Les Journées du Matrimoine s’étendent

Les Journées du Matrimoine s’étendent

par La rédaction

En écho aux « journées du Patrimoine », les « journées du Matrimoine » mettent en valeur des œuvres d’artistes méconnues parce que femmes.

Le coup d’envoi des 6èmes Journées du Matrimoine sera donné ce vendredi 18 septembre à la Cinémathèque française avec la diffusion du film D’où vient cet air lointain ? de la réalisatrice féministe Yannick Bellon, disparue en juin 2019. L’association HF Île-de-France qui milite pour l’égalité des droits entre les hommes et les femmes dans les arts et la culture a tenu bon face à la tempête de la crise sanitaire. Elle a même redoublé de vigilance pour que la culture et l’égalité ne soient pas oubliées :   « Le Matrimoine et son inscription dans les programmes scolaires et universitaires, ainsi que dans l’espace public (au même titre que le Patrimoine), est l’une des 15 mesures exigées par le plan de déconfinement anti-sexiste du collectif Ensemble Contre le Sexisme dont HF est membre » signale l’association.

Alors malgré la crise sanitaire le programme est à nouveau chargé cette année en Île-de-France : 17 événements et 33 rendez-vous gratuits seront proposés pendant le week-end mettant en lumière des compositrices, autrices, poétesses, architectes, chanteuses et peintres. Ces événements prendront la forme de parcours architecturaux, théâtre, lectures, performances, spectacles, musique à Paris (Cité Audacieuse, Opéra Comique, bibliothèque Marguerite Audoux,  Cité Universitaire…) et à Montreuil,  (Comme Vous Émoi)

L’occasion d’assister à des concerts en hommage à la pianiste Louise Farrenc  ou aux compositrices Elisabeth Jacquet de La Guerre, Germaine Tailleferre ou à la chanteuse Colette Magny. Occasion aussi de découvrir les œuvres de l’architecte Renée Bocsaniy-Bodecher, de la romancière Marguerite Audoux, de la poétesse Renée Vivien ou la vie de la journaliste Hubertine Auclert

L’initiative née en Ile-de-France s’étend désormais dans plusieurs régions comme Auvergne-Rhône-Alpes, Val-de-Loire, la Normandie ou les Hauts-de France.

Le programme complet, par région, est sur le site Lematrimoine.fr mais attention, cette année, il faut réserver


Le site du Matrimoine rappelle quelques chiffres

LES FEMMES DIRIGENT

  • 13 % des Scènes de musiques actuelles*
  • 16 % des Centres chorégraphiques nationaux*
  • 27 % des Centres dramatiques nationaux et régionaux*

LES FEMMES SONT

  • 23 % de réalisatrices de longs métrages en 2018**
  • 25 % d’artistes exposées dans les FRAC entre 2013 et 2017*
  • 26 % d’autrices de théâtre dans la programmation des théâtres nationaux (saison 2018-2019)***
  • 32 % de photographes exposées dans les festivals en 2019*

PROGRAMMATION 2019-2020

  • 1 % des opéras programmés sont composés par des femmes*
  • 17% des représentations d’opéra programmées sont mises en scène par des femmes*
  • 37 % des spectacles de théâtre programmés sont mis en scène par des femmes*

ALORS QU’ELLES SONT

  • 51 % dans les écoles de cinéma****
  • 58 % dans les écoles d’architecture****
  • 66 % dans les écoles d’arts plastiques****
  • 93 % dans les écoles de danse*****
  • 66 % dans les écoles de photographie*****
  • 55 % dans les conservatoires de musique*****

CONSÉCRATION ARTISTIQUE

  • 0% de réalisatrices primées aux Césars depuis 2010*
  • 0% de films réalisés par une femme primés depuis 2010*
  • 0% de femmes primées aux Molières du meilleur auteur dramatique entre 2010 et 2019*
  • 8% de femmes primées aux Molières de la mise en scène de 2010 à 2019*
  • 19% de femmes primées artistes ou solistes instrumentales de l’année aux Victoires de la musique classique en 2019

Sources

*ministère de la Culture, Direction générale de la création artistique, 2020
**Centre national du cinéma et de l’image animée, 2019
***ministère de la Culture, DGCA, 2019 / Mission Diversité-Égalité, 2020
****ministère de la Culture, secrétariat général, DEPS, 2020
*****Rapport « Inégalités entre les hommes et les femmes dans les arts et la culture » du Haut Conseil à l’Egalité, 2018


 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire