Les Pussy Riot se sont invitées à la Coupe du monde

Le groupe punk rock féministe russe revendique l’interruption du match de finale de la Coupe du Monde.  Elles ont passé la nuit au poste de police. Ajout le 17 juillet : 15 jours de prison.

A la 52è minute du match de finale de la Coupe du monde de football, trois femmes et un homme en uniforme ont fait irruption sur la pelouse du stade Loujniki à Moscou. Après avoir réussi à courir au milieu des joueurs, les quatre personnes ont été rapidement et énergiquement reconduites vers la sortie par les membres de la sécurité. L’une d’elle a au passage réussi à taper dans les mains du chouchou de l’équipe de…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php