L’Espagne aussi va durcir sa législation sur le viol

Pedro Sánchez Wikimedia Commons

Après la Suède, l’Espagne va intégrer la notion de consentement explicite dans la définition du viol

Le nouveau chef du gouvernement espagnol l’a affirmé clairement devant le parlement : « Si une femme dit ‘non’, c’est non, et si elle ne dit pas ‘oui’, c’est aussi non. C’est clair »  Pedro Sánchez a indiqué qu’il reprenait ainsi les propos de Carmen Calvo vice-présidente et ministre de l’Egalité. Il s’est montré très engagé et volontariste devant les députés pour présenter son programme pour les deux années restantes de sa législature. Rappelant que l’Espagne est le seul pays de l’OCDE comptant plus de femmes que d’hommes dans le gouvernement, il…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php