Liberté d’expression, censure, incitation à la haine : l’après Orelsan

L’affaire Orelsan aura au moins eu pour effet de mettre sur la place publique un débat sur la liberté d’expression et la lutte contre les violences faites aux femmes. Retour sur une polémique avant la table ronde promise par Fadela Amara.


 

Le pitch

Depuis 2006, un jeune rappeur, Orelsan, diffuse sur le net plusieurs clips évoquant des violences envers les femmes. Ces clips étaient relativement confidentiels. Fin mars 2009, le chanteur est invité à des festivals prestigieux. Plusieurs blogueuses et associations de défense des…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php