Accueil International Lori Lightfoot, noire, lesbienne, maire de Chicago

Lori Lightfoot, noire, lesbienne, maire de Chicago

par La rédaction

Lori Lightfoot – image de son spot de campagne

Elle cumule les symboles et veut réduire les inégalités sociales et raciales

Historique : une femme noire, et lesbienne vient d’être élue maire à Chicago, troisième ville des Etats-Unis avec ses 2,7 millions d’habitants. Une ville connue pour ses inégalités sociales et la violence due aux armes à feu.

Lori Lightfoot, 56 ans, a obtenu 74% des voix face à Toni Preckwinkle, Afro-Américaine également. Large victoire donc pour cette démocrate, ancienne procureure fédérale qui a notamment dirigé une commission de surveillance des activités de la police.
« Beaucoup de petites filles et de petits garçons nous regardent ce soir et ils voient naître quelque chose de différent » a-t-elle déclaré mardi en fêtant sa victoire. «  Une ville où la couleur de votre peau n’a pas d’importance, la taille que vous faite non plus. La personne que vous aimez n’a pas d’importance tant que vous aimez.»

Son programme progressiste, était centré sur la réduction des inégalités sociales et raciales. Car à Chicago, les quartiers les plus pauvres de la ville sont habités majoritairement par une population noire et laissés à l’abandon tandis que le centre financier bénéficie de larges programmes de développement économique.

« Ensemble, nous pouvons et nous allons enfin faire passer les intérêts de notre peuple – tous les nôtres – avant ceux de quelques puissants », a déclaré Lori Lightfoot dans son discours de victoire mardi. Elle veut mettre fin à la violence armée et à la corruption dans la ville. « Ensemble, nous pouvons et allons faire de Chicago un endroit où votre code postal ne déterminera pas votre destin. »

En élisant Lori Lightfoot, Chicago devient la plus grande ville américaine à être dirigée par une femme maire noire. Auparavant, seulement deux Afro-Américains Harold Washington, élu en 1983 et Eugene Sawyer (nommé après le décès de Washington) en 1987 ont dirigé la ville. Et une seule femme, Jane Byrne en 1979.

Le Huffingtonpost a traduit son discours

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire